Commandez vos appareils avec votre corps !
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Ordinateurs, smartphones, tablettes, montres connectées… Aujourd’hui, tout est fait pour que nous changions nos façons d’interagir avec nos écrans. Souris et clavier seraient ainsi voués à disparaître, et certains projets vont même jusqu’à faire en sorte que nous n’ayons plus besoin d’avoir le moindre contact physique avec nos écrans ! Petit aperçu des différentes technologies.

Exterminons les souris et les claviers !

AirBar : « ‘cause you want to touch »

On commence doucement en vous présentant un capteur qui va révolutionner votre façon d’utiliser votre ordinateur ! Pincer, swiper, zoomer, scroller, tapoter… tout cela sera possible, sans écran tactile, grâce à AirBar, qu’il suffit de clipser grâce à une bande magnétique et de brancher à un port USB. Et la magie ne s’arrête pas là : vous pourrez aussi bien l’utiliser avec vos doigts (jusque là…) qu’avec des gants, un crayon… ça fonctionne ! Vous pourrez ainsi utiliser votre ordi même avec des maniques pour agrandir une photo ou déplacer une fenêtre lorsque vous êtes en train de vous cuisiner un bon petit plat, ou avec votre pinceau directement si l’envie de peindre une œuvre d’art vous prend.

Actuellement, vous avez la possibilité de précommander cet objet dans plusieurs tailles, correspondant à la taille de votre écran, pour 69$. Mais du coup, comment ça fonctionne ? AirBar projette en réalité un champ de lumière invisible sur la surface de votre écran, vous permettant de toucher l’écran et d’interagir avec, grâce aux gestes proposés sur Windows 8 et 10. La technologie de Neonode s’appelle zForce Air, et fait en sorte que la lumière réagisse à n’importe quelle « perturbation ». AirBar avait été présenté au CES de Las Vegas au début de l’année, et il est prévu que le capteur arrive sous vos doigts d’ici quelques mois. Il ne fonctionne que sur PC et Chrome pour le moment mais une version pour Mac devrait arriver bientôt… Vite, vite !


airbar

Ecrivez un SMS en tapotant sur votre oreiller !

Tapotez à trois reprises sur n’importe quelle surface avec votre pouce… et prenez possession de votre smartphone ! Tap Strap est une bague qui, en l’enfilant sur vos cinq doigts, est reliée à votre téléphone via Bluetooth, vous permettant de remplacer votre clavier par la surface que vous souhaitez : oreiller, jambe, tête, table… tout est possible ! Cet outil vous permet, grâce à ses capteurs qui analysent la position de vos doigts, de traduire vos mouvements en saisie. Par exemple, chacune des lettres de l’alphabet est associée à un geste particulier. Il faut donc, en amont, que vous paramétriez le Tap Strap en faisant un mapping des touches.

Un inconvénient : cela nécessite que vous connaissiez par cœur chacun des gestes paramétrés (soit 26 lettres, plus toute la ponctuation, etc.). Une application, TapGenius, a été créée pour se familiariser avec le système. Encore en phase de test à San Francisco, Tap Strap devrait être commercialisé au prix de 106 € d’ici la fin de l’année, et sera compatible avec Android, iOS, Windows et Smart TV. Son constructeur annonce qu’il s’agit de la technologie « de gestes » la plus rapide et la plus précise qui existe sur le marché actuellement. La technologie a été construite notamment pour les malvoyants, leur facilitant la saisie sur smartphone.

L’interface ? Vos mains !

Nous vous avions déjà parlé de Skintrack, qui permettait, grâce à un système de capteurs sensoriels haute fréquence, de transformer notre peau en écran tactile, ni plus ni moins. Mais le projet Soli de Google promet d’aller encore un cran plus loin. Ce sont les membres du Google Advanced Technology And Project (ATAP), qui travaillent sur ce projet, présenté lors du Google I/O du 18 au 20 mai derniers. Et c’est bluffant. En dix mois seulement, les chercheurs ont réussi de passer d’un produit de la taille d’une boîte de pizza à une puce plus petite qu’une carte SD, et qui consomme 22 fois moins de puissance. Elle est également capable de détecter des mouvements jusqu’à 15 mètres !

Mais de quoi s’agit-il vraiment ? C’est en réalité une puce radar de 9 mm de large, et qui émet des ondes radio. Ces ondes rebondissent sur votre main et sur vos doigts, permettant à la puce de déduire leur position dans l’espace, au millimètre près, et à une fréquence de 10 000 images par seconde. Cela permet donc de mimer des gestes qui nous sont familiers (appuyer sur un bouton, tourner un cadran, utiliser un slider…), mais dans l’air ! Se frotter les doigts, faire glisser son pouce sur son index, serrer le pouce et l’index… des mouvements qui permettront de prendre contrôle de vos appareils, comme les montres connectées par exemple.

 

button_soli_silex dial_silex_soli_google slider_soli_google_silex
 

 

 

 

 
Google appelle cela les « Virtual Tools », qui sont la clé des interactions de Soli. Le fait que ce soit des gestes familiers, que nous utilisons avec des objets « physiques » permet de communiquer, d’apprendre et de retenir plus facilement (contrairement au Tap Strap par exemple, qui semble vraiment trop difficile d’utilisation, et qui risque de ne pas s’imposer sur le marché – ou de s’imposer difficilement…). Des contrôles virtuels donc, mais des interactions qui nous paraissent physiques, alliant fluidité et précision. Téléphones, ordinateurs, ou n’importe quel objet pouvant être connecté… les possibilités sont infinies ! Encore au stade de prototype, le kit pour les développeurs sera lancé d’ici à l’automne 2016…

Contrairement aux deux autres technologies développées, qui paraissent tenir plus du gadget, le projet Soli risque de modifier pour de bon nos habitudes dans nos façons d’utiliser nos écrans, même si cela ne sera pas pour tout de suite !

 

Vous en pensez ce que vous voulez, mais nous, on pense que ça ne va pas être évident…

Anaïs Bozino

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID