Des drones voleront aux secours des malades aux Rwanda
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Une start-up américaine a pris les devants face au difficile, voire inexistant, accès aux soins dans beaucoup de pays sous-développés, en particulier au Rwanda. Zipline International Inc. a conçu des drones dont la mission principale est de livrer du matériel médical aux populations défavorisées.

 

Répondre à l’urgence par l’innovation

 

Malgré un investissement massif du gouvernement rwandais dans son système de santé (qui a permis une baisse du nombre de décès mettant en cause le Sida, la tuberculose ou le paludisme), accéder aux soins demeure une problématique préoccupante. Le manque d’infrastructures, notamment en termes de transports routiers, explique cette persistance. Mais pour y remédier, un accord a été scellé entre le gouvernement du Rwanda et l’entreprise Zipline International Inc. Hôpitaux et centres de soins du territoire rwandais pourront être approvisionnés en divers matériels à usage médical, notamment en médicaments et en poches de sang, par le biais de toute une flotte de drones autonomes. Ces engins pourront parcourir 120 km et prendre en charge jusqu’à 1,50 kg de matériel.

Les établissements devront passer commande par SMS afin qu’un robot volant puisse leur apporter leur précieux matériel. Tout le nécessaire sera contenu dans un carton rembourré et doté d’un petit parachute, pour pouvoir être largué à faible altitude. Chaque drone pourra arriver à bon port grâce à la localisation GPS et au réseau cellulaire rwandais.

 zipline-drone

 

Un lancement imminent

 

Les 15 drones mis au point par Zipline survoleront le Rwanda dès juillet 2016 et pourront livrer les hôpitaux du sud du pays. De plus, grâce à sa petite superficie, seulement 30 minutes pourraient être requises pour chaque livraison. Ce qui permet d’éviter la réfrigération des poches d’hémoglobines. Le système a pour l’instant connu une première phase de tests dans certaines zones autorisées en Californie. Il faut retenir que c’est une première mondiale pour l’entreprise américaine. Jamais ce type d’expérience n’avait été tentée à cette échelle.

Si tout va bien, le dispositif pourrait s’étendre à une zone plus importante du territoire rwandais. À terme, d’autres livraisons seront possibles. Les drones pourront fournir des anti-venins ou encore des vaccins.

 

 

Clément Duboscq

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID