Greensburg : la ville verte par excellence
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Après avoir été totalement rasée par une tornade en 2007, la ville américaine Greensburg, située dans le Kansas, a été reconstruite et est désormais complètement alimentée par les énergies renouvelables.  

greensburg-wind-slide_02

«Le vent qui nous a détruit est aujourd’hui celui qui nous éclaire», explique Bob Dixson. Aujourd’hui, la ville de Greensburg devient la première ville « verte » des États-Unis. 7 ans après le passage d’une tornade ayant tout rasé sur son passage, voilà cette petite contrée du Kansas ressortie de terre, mais avec un aspect différent de celui d’avant.

« Nous nous appelons Greensburg. Nous allons reconstruire, et nous allons reconstruire green ! » Bob Dixson

La ville la plus « green » des États-Unis

Les maisons d’antan ont laissé place à des bâtiments basse consommation aux murs de bois recyclé et aux larges baies vitrées. Ces habitats sont chauffés grâce aux puits de géothermie installés dans la ville. Les places de parking sont réservées au « covoiturage » et aux « véhicules économes en carburant ». La nature reprend doucement ses droits. Les éoliennes et les panneaux solaires se fondent dans le décor. Elles produisent 12,5 mégawatts d’électricité, soit le triple de ce que consomment les 950 habitants de Greensburg.

Greensburg-Hospital-Site-1024x669

Une première !

Une ville qui doit se sentir seule puisque tout autour, les populations vivent grâce au gaz de schiste et naturel ainsi qu’aux puits de pétrole. Pour la plupart des habitants, la Cop21 est bien loin et peu savent réellement ce dont il s’agit. Mais Greensburg ne se laisse pas déstabiliser. Ses habitants sont fiers d’habiter la première ville « green » américaine.

Myriam Roche

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID