Dofus : du jeu vidéo au film d’animation
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Ankama sort le film Dofus, Livre I : Julith, le 3 février prochain. Silex ID a pu assister en avant-première à la projection du film d’animation d’Anthony Roux et Jean-Jacques Denis !

Livre I : Julith

Avec son Papycha, Kerubim Crépin et sa meilleure amie, Lilotte, Joris coule des jours heureux dans la cité de Bonta. Khan Karkass, la mégastar de Boufbowl – un sport qui a permis aux deux villes rivales, Bonta et Brâkmar, de régler leurs comptes autrement qu’en se faisant la guerre – vient pour sélectionner un joueur qui sera à sa hauteur. Joris, malgré l’ordre de son Papycha, va chercher à l’approcher pour avoir un autographe. Entre temps, Julith, surnommée la Bouchère, revient avec une revanche à prendre et un seul objectif : anéantir Bonta. Joris et ses amis parviendront-ils à sauver la cité et ses habitants ?

Illu_Officielle01
Des personnages aux caractères bien trempés, tous très attachants !

Dofus, “un rêve un peu fou”

Qu’est-ce qu’un Dofus ? Il s’agit d’oeufs de Dragons contenant l’âme immortelle de ces derniers. Mais pas seulement : ces artéfacts donnent à leurs possesseurs des pouvoirs extraordinaires. Créé par le studio Ankama, Dofus est, au départ, un MMO – jeu en ligne massivement multijoueur – qui rassemble une communauté de 1,5 millions de joueurs actifs francophones par mois. A l’origine, Ankama est une web agency qui veut créer un jeu vidéo en 2001. Trois ans plus tard, Dofus sort. “Un rêve un peu fou s’est concrétisé dans les années 2003 – 2004” nous explique le porte-parole d’Ankama.

443442

Ankama, un studio transmédia

Après les débuts du jeu vidéo, la société se lance dans la BD avec notamment des art books. En 2007, la société devient Ankama Editions, et se lance véritablement sur le transmédia : elle décline son univers sur tous les canaux, que ce soit la BD, le jeu vidéo, le manga, les séries télévisées animées, ou aujourd’hui, le cinéma. En parallèle, Ankama développe Wakfu, une série télévisée animée diffusée sur France 4, qui deviendra également un jeu et sera à l’origine de produits dérivés comme des jeux de cartes, des jeux de plateau… Et le 3 février, son premier film d’animation sort sur grand écran, dans 300 salles françaises.

Un film d’animation 100% made in Roubaix

Pendant trois ans, une centaine de personnes ont travaillé sur ce film – Ankama compte 400 salariés. 70% ont été prises en CDI, le reste en intermittent. “C’est une réelle volonté d’Ankama, la société a une réelle volonté de tout faire localement, notamment à Roubaix” affirme le porte-parole d’Ankama. Le studio Ankama s’est occupé de tout : depuis  le scénario et le script, jusqu’à l’illustration sonore, ou le doublage, en passant par le character design, le storyboard, l’animation traditionnelle et flash, la 3D et les effets spéciaux, les décors ou encore le montage. La bande son a également été composée par Ankama, et a été enregistrée par 70 musiciens de l’Orchestre National de Lille.

Et c’est une réussite !

Anaïs Bozino

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID