Catcher : achetez et revendez facilement des objets vintages
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Silex ID met en lumière les start-ups innovantes qui façonnent le monde de demain. Avis aux amateurs de brocantes et vide-greniers, Catcher arrive pour étancher votre soif de chinage !


« Le Tinder du vide-grenier, un must du shopping géolocalisé ! »


Comment vont-ils changer le monde ?

Catcher vous permet de dénicher les meilleures affaires tout près de chez vous et de trouver des acheteurs potentiels dans votre quartier pour revendre des articles. L’application se présente comme un véritable Tinder du vide-grenier, un must du shopping vintage géolocalisé !

Comment ça marche ?

Pour acheter, faites défiler les meilleurs bons plans d’objets vintages, contactez le vendeur et échangez anonymement via le chat intégré dans l’appli. Pour vendre, déposez votre annonce en une minute chrono sur l’application, avec photo, titre, catégorie et prix.

 


3 questions à Chloé Bismuth, présidente, responsable marketing de Catcher

©-Diego-Beltramo-03


« On préfère se laisser porter par les objets, on aime les pièces uniques, incroyables, bizarroïdes… On ne fonctionne qu’au coup de cœur ! »


Qui ?

Chloé Bismuth : On est ultra complémentaires et c’est ça qui fait la force de Catcher. Nous nous répartissons les tâches en fonction de nos domaines de compétences et d’expertise. Je suis donc Chloé Bismuth, présidente et je gère tout le marketing, l’expérience utilisateur (UX) et les pitchs. Lucie Chardin, directrice générale, s’occupe de la monétisation de l’appli, du financement et des pitchs. Yuliya Novikova est notre développeuse en chef, c’est le côté obscur de Catcher.. Ensuite, on a Isabelle Ronfaut qui est notre directrice artistique, Erik Forestier qui est notre chef de projet et Vaniala Ramilijaona notre rédactrice web et community manager.

Après avoir fait une double licence Histoire/Philosophie, j’ai intégré l’INSEEC pour un Master Communication et Publicité. J’ai ensuite travaillé dans de grandes agences de publicité parisiennes en tant que conceptrice -rédactrice pendant 4 ans. Quant à Lucie, après ses deux ans de prépa, elle a intégré ESC Montpellier en Master Achat. Elle a ensuite fait ses armes dans une start­-up web qui vend du mobilier design en ligne. Ce qui nous a rassemblé autour du projet, c’est d’abord notre amitié, une confiance mutuelle et une grande complémentarité. Et notre amour commun pour la brocante of course !

Sans surprise, Lucie et moi sommes de grandes chineuses. Ce que l’on préfère c’est se laisser porter par les objets, on aime les pièces uniques, incroyables, bizarroïdes… On ne fonctionne qu’au coup de cœur ! Alors oui, cela nous inspire, je dirais même que cet espèce de virus que l’on partage c’est l’essence de notre start-up, le cœur qui fait battre Catcher.

Pourquoi ?

C.B.: Tout a commencé quand je suis rentrée bredouille après avoir traversé tout Paris pour essayer de vendre mes Sneakers. Finalement les chaussures n’allaient pas à l’acheteuse. Cette paire traînait depuis un mois sur le site de vente… Et j’ai fini par la vendre à ma voisine, par hasard ! Le soir même, autour d’un verre, j’ai raconté ma mésaventure à Lucie. Toutes les deux, nous avons donc imaginé notre site idéal pour vendre et acheter du vintage. On s’est rendu compte que ce n’était pas un site web mais une application mobile qui répondait au mieux à nos besoins ! Au début, c’était une idée à peu près aussi réaliste que d’aller élever des brebis dans le Vercors. Quelques jours plus tard et après réflexion, nous nous sommes recontactés pour nous dire que ce projet était viable et qu’il fallait se lancer dans l’aventure !

La motivation première n’en était pas une… On est parti d’un problème à résoudre. À l’origine, monter sa start-­up n’était pas un but ni une finalité. Chacune de nous était en CDI, notre carrière était lancée, rien ne nous prédestinait à créer notre entreprise. Aujourd’hui nous sommes deux amies de longue date avec des parcours différents, des spécialités différentes, des origines différentes, mais nous avons une motivation commune : se réveiller chaque matin avec l’envie d’aller bosser. Notre moteur : créer un concept novateur, mettre en œuvre nos idées et choisir avec qui nous travaillons. C’est essentiel pour nous et notre santé mentale !

Pour qui ?

C.B.: Pour tous les amateurs de brocante, les fans de vintage et les amoureux des belles choses !


The ID

Nom

Catcher

Domaine d’innovation

Application de shopping géolocalisé

Équipe

Chloé Bismuth – Président et responsable marketing
Lucie Chardin – Directrice générale
Yuliya Novikova – Développeuse en chef
Isabelle Ronfaut – Directrice artistique
Erik Forestier – Chef de projet
Vaniala Ramilijaona – Rédactrice web, Community Manager

Financement

Fonds propres et love money. Mise en place actuelle d’une levée de fonds d’entre 200 000 et 400 000 € auprès de business angels pertinents sur le marché.

Localisation

Paris

Contact

chloe@catcher.fr
lucie@catcher.fr

Site internet

www.catcher.fr

Retrouvez Catcher sur Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn et Pinterest

Propos recueillis par Clément Duboscq

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID