Super Bike, le premier vélo connecté du marché
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Le cyclisme semble enfin faire une entrée fracassante dans le monde des objets connectés. Lors du dernier Mobile World Congress, qui s’est tenu la semaine dernière à Barcelone, la marque chinoise LeEco a présenté son premier modèle de vélo connecté. Un deux-roues tout ce qu’il y a de plus séduisant… 

Un design épuré

Dès le premier coup d’œil, le Super Bike propose un design à la fois épuré et moderne. Son cadre mêle aluminium et fibre de carbone, des matériaux non seulement légers, mais aussi très efficaces contre les intempéries. Un petit écran de la taille et de l’aspect d’un smartphone complète son guidon. Cet écran dispose d’un processeur Quad Core cadencé 1,3 GHz, doté de 4 Go de RAM. Plusieurs options inédites apparaissent grâce au système d’exploitation « Bike OS » : un accès à sa vitesse et aux statistiques de son parcours, un lecteur de musique avec hauts-parleurs et connexion Bluetooth pour casque, mais aussi une connexion 4G permettant d’envoyer et recevoir des messages, ainsi que de passer des appels.

Bientôt disponible sur le marché européen ?

Le boîtier est également muni d’un capteur d’empreintes pouvant bloquer l’écran et les roues. Mais elles se débloquent automatiquement en cas de déchargement fortuit de la batterie, qui peut être rechargée en la branchant ou bien… en pédalant ! Enfin, lorsque la luminosité se fait plus faible, deux lasers s’activent, et créent deux lignes parallèles au sol. Ce qui permet d’éviter tout risque pendant un dépassement par une voiture par exemple. En Chine, le Super Bike est vendu 800 euros. Les rumeurs parlent d’une prochaine commercialisation aux États-Unis, et on ignore pour l’instant si une entrée sur le marché européen est prévue.

 

Clément Duboscq

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID