Des projets à la con… ou pas !
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

WTF ! Il y a des projets qui ne semblent pas les plus évidents au premier abord… loin de là. En me baladant à la convention DLD à Tel Aviv, je me suis retrouvé à regarder une conférence surréaliste dans laquelle un maître de cérémonie très en forme présentait des projets plus ou moins loufoques. Puis il faisait voter le public, comme dans l’antiquité, avec le pouce haut ou le pouce bas selon si l’audience aime, ou non. Intéressant ?

Les cabines téléphoniques coworking

Par exemple, en Angleterre, Bar Works Inc va compléter son offre avec des espaces de coworking dans les anciennes cabines téléphoniques, des Pod Work. Pour 19.99 livres sterling par mois vous allez avoir accès à du WIFI, une imprimante, un scanner, une souris sans fil, un écran de 25 pouces, des boissons chaudes et pleins de prises. Mais faut pas être claustro !!

Une autre start-up, 1rebel, propose un bus pour pratiquer le fitness. A la place d’être confortable assis dans le bus, vous êtes en train de faire votre footing sur un tapis roulant. C’est un peu Shadock de courir sur un tapis roulant dans un bus roulant, non !

Des habits connectés

D’autres projets portés par des grands groups sont tout aussi cocasses. Par exemple, Easy Jet qui a prototypé des chaussures connectées pour se diriger dans la ville. Synchronisé avec son téléphone, les chaussures vibrent et font des sons pour diriger le porteur des chaussures. Google à travers le Project Jacquard et Levi’s ont développé une technologie de touché sensible pour faciliter les accès aux fonctions du smartphone. Vous swippez sur votre pantalon pour changer de musique, vous tapotez votre veste pour passer des coups de fils.



Mais aussi, le japonais Shiseido a développé une application pour noter la qualité de votre sourire, et Nivea Homme a développé Nose, une coque de smartphone avec un capteur intégré pour détecter les mauvaises odeurs près des aisselles (mesure la qualité de l’air). Un bon moyen de se faire des copains au bureau !!


 

Bref quelques exemples, plus ou moins amusants qui sont toujours bien à raconter en dîner en ville. Même si cela reste très anecdotique, souvent signe d’efforts de communication de grand groupe, il faut y voir des signaux faibles de phénomènes plus larges, comme les vêtements connectés, l’essor de capteurs à tous les niveaux de la société et de nouvelles manières de travailler.

 

Matthieu Vetter

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Matt

All stories by: Matt