Transformer la pollution… en encre !
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Anirudh Sharma, chercheur au Media LAB du Massachusetts Institute of Technology (MIT), a eu l’idée de transformer la pollution en encre noire pour les imprimantes.

Pollution, huile d’olive et bouteille de vodka. Voici le combo de l’outil Kaala. A quoi sert-il ? A réaliser de l’encre en transformant le noir du carbone présent dans les suies, les gaz d’échappement ou les combustions d’hydrocarbures en encre noire : un ventilateur de PC est positionné à proximité d’une source d’émission de gaz polluant, le noir de carbone étant récupéré via un séparateur. Une idée pas forcément nouvelle puisque, pour fabriquer de l’encre noire il y a plus de 2000 ans, les Chinois brûlaient des arbres puis récupéraient la suie de la fumée. Sauf qu’au lieu de l’huile d’olive et de l’alcool, ces derniers utilisaient de l’huile de chanvre et du musc !

Capture d’écran 2015-10-21 à 14.54.32

Les cartouches d’encre de demain

Mais comment une telle idée est née chez ce chercheur du MIT Media LAB ? Tout simplement grâce à un mouchoir, et à ses différents voyages en Inde. Le soir, il s’est rendu compte qu’en passant un mouchoir blanc sur son visage, la couleur du tissu devenait marron, voire noire. Une bonne alternative selon lui, aux cartouches traditionnelles qui ont souvent un coût élevé. Selon Anirudh Sharma, si les recherches sont bien réalisées, son encre « naturelle » pourrait se commercialiser rapidement.

encre kaala anirudh sharma pollution

« L’encre d’impression de couleur noire est l’un des produits les plus consommés dans l’industrie. L’essentiel de la production de cette encre est réalisé en usines avec des procédés chimiques complexes. Des entreprises comme HP ou Canon réalisent 70 % de leurs bénéfices en vendant ces cartouches d’encre avec des marges de 400 % » raconte Anirudh Sharma.

Fabriquer cette encre pourrait prendre une heure en accrochant l’outil Kaala sur un moteur diesel vieux de 4 ans… et à peine une dizaine de minutes avec un feu de cheminée domestique. En espérant que l’idée fasse son bout de chemin !

Myriam Roche & Anaïs Bozino

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID