Event Reporter – CES 2018
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

Salut les cro-magnons !

Chaque début d’année vient avec ses bonnes résolutions, ses chocolats, et, bien sûr, le CES ! C’est l’occasion annuelle pour observer les tendances technologiques, chez les grands industriels comme chez les start-up, s’amuser avec quelques gadgets farfelus, et se mettre à rêver de « make the world a better place ». Virya vous y emmène ! 

Gigantesque, s’étirant sur 3 sites différents, l’événement est laborieux à appréhender : il faut se préparer, et surtout, faire des choix. Côté conférence, disons le franchement : difficile de se repérer, voire même de pouvoir entrer dans une salle, et aucune retransmission sur des écrans n’était prévue à cet effet. Cependant, l’essentiel se déroule sur les stands : les plus attendus étant au CES Tech East (les voitures intelligentes, les grands « industriels » comme Alibaba, Panasonic, Sony, et la VR), et au CES Tech West (pour voir les start-up de l’Eureka park, et son immense délégation French Tech).  Alors, que retenir de cette manifestation incontournable ? 

Synthétiser 4 000 stands, de 24 thématiques différentes ? Allez, on s’y met : voici une tentative de résumer les grandes tendances de ce CES 2018 !

{User Interface} Comment interagirons-nous avec les machines de demain? 

Impossible cette année de passer à côté des assistants vocaux, notamment du « Hey Google » qui a mis les bouchées doubles pour compenser son absence de l’année dernière en faveur d’Amazon Alexa. Télévisions, hauts-parleurs, voitures, et même douches : grâce à un puissant écosystème de partenaires, tout peut se contrôler par la voix. Autre tendance au niveau des interfaces : l’affichage d’un écran s’adapte en temps réel  à… notre regard ! Imaginez par exemple un tableau de bord de voiture, qui montrera différents angles de vues selon la direction de votre regard : vos angles morts, votre caméra arrière, ou des informations sur votre état de fatigue… Dernière chose en termes d’interface : on a vu cette année des surfaces kinesthésiques, simulant la sensation du toucher, assez intéressantes, qui présentent l’intérêt d’être interactives (notamment UltraHaptics, on en avait déjà parlé au Techcrunch Berlin si vous suivez !). Ce n’est pas encore très mature, mais la prouesse technologique est au rendez-vous ! 

{Telco} Qu’attendre de la 5G ?

La 5ème génération de standard de communication était sur tous les stands des industriels telcos : les standards viennent d’être approuvés, et un déploiement progressif aura lieu début 2019 aux États-Unis. Les transferts de données seront jusqu’à 100 fois plus rapides, rendant les délais de chargement presque imperceptibles.  En termes d’usage, cela pourrait booster le contrôle à distance d’objets critiques (dans les hôpitaux, les usines, les voitures), ou enfin rendre les applications en réalité virtuelle véritablement convaincantes et interactives ! En parallèle de cette innovation majeure, il y a en a une tendance plus discrète : le « edge computing », c’est-à-dire, faire porter à l’objet des capacités propres en machine learning et en intelligence artificielle pour assurer un traitement plus rapide de la donnée, en envoyant dans le cloud uniquement les informations pré-traitées. Pour cela, on a vu quelques puces informatiques (et oui, tout n’est pas sexy au CES!) capables de faire de l’analyse d’image en temps réel hors ligne: c’est grâce à ce type de technologie qu’une voiture autonome peut prendre la décision de freiner en urgence ou non.

{Open Innovation} Vers une interopérabilité pour tous ?

E-N-F-I-N, les industriels semblent éviter de tomber dans le piège des technologies propriétaires, et semblent s’ouvrir à leurs concurrents, leurs partenaires, et leurs clients. Un exemple marquant est le concept car de Toyota, « e-palette », qui propose une plateforme pour adapter une voiture autonome aux entreprises : en quelques clics sur internet, on peut transformer et aménager son e-palette, qui pourra se rendre chez un client à la demande (le magasin vient à moi).  Plus concrètement, on a vu Legrand proposer un programme d’interopérabilité pour ses objets domotiques, et Samsung travailler sur une plateforme ouverte d’interconnectivité pour les objets connectés (avec un réfrigérateur et un climatiseur déjà validé par l’Open Connectivity Foundation). Cela pourrait réellement offrir aux utilisateurs une expérience beaucoup plus fluide de la maison, voire de la ville, connectées – et donc une adoption à grande échelle !

Comment nourrir 180 000 personnes ? Le CES n’a pas vraiment la réponse à la question…Votre event reporter a cependant déniché le bon plan : les tacos du food truck de Canonita au Tech West. Rien de mieux que de déjeuner sous le faux ciel bleu du Venetian, non ? #LasVegas #VitamineD #nosoylent

Moins de 5 ans…
…pour avoir une voiture autonome, capable de conduire dans tous types de situations, d’après Ford. Et il faudra compter également 10 ans pour que les coûts deviennent accessibles. La dernière inconnue est désormais du côté des régulateurs…
Ozobot
On le sait, dans le futur, ce serait un désavantage de ne pas maîtriser quelques concepts informatiques. Alors, comment donner envie à nos enfants de s’y intéresser? Ozobot propose un petit robot *très* mignon pour apprendre de manière ludique les bases du code : on peut lui apprendre à suivre notre doigt, à tourner sur lui-même, à réagir selon les couleurs, … On peut laisser libre court à sa créativité !

Applied Artificial Intelligence: A Handbook For Business Leaders

Pour démêler les concepts autour de l’intelligence artificielle, on m’a conseillé ce livre de Mariya Yao et Adelyn Zhou. Destiné aux managers d’entreprises « traditionnelles », le livre répond aux questions récurrentes lors de la mise en place d’un projet d’intelligence artificielle : quels sont les bons cas d’usage, comment recruter, quels sont les impacts sur les coûts, … C’est un guide pratique pour décortiquer ce thème phare des années à venir ! 

Et voilà, c’est déjà fini ! L’événement était néanmoins un peu lisse, on aurait aimé entendre des avis divergents ou un peu provocateurs. Mais le CES 2018, c’était aussi une coupure de courant généralisée, un robot joueur de ping pong, une inondation des parkings, des Lyfts autonomes, des miroirs connectés, des robots émotifs : beaucoup de « waouh », d’excitation, et de prospectives. De nombreuses innovations ne seront pas disponibles à court terme, mais le futur paraît toujours aussi fou !

Coming next!

Copyright © Silex ID, All rights reserved.

Tu ne nous aimes plus ? :'(
Tu peux mettre à jour tes préférences ou te désinscrire de cette liste

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Eline

All stories by: Eline