Event Reporter – Seedstars Summit 2017
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail


Tous les ans depuis 2013, le Seedstars Summit à Lausanne réunit des centaines d’entrepreneurs et de start-ups du monde entier, et permet à une multitude de projets initiés dans les pays émergents de se faire connaître en Europe et dans le reste du monde. Dan est allé faire un tour en Suisse pour prendre la température de cet event incontournable. Let’s go !

Parti à l’aube de Paris pour arriver à Lausanne dans la matinée, je débarque au SwissTech Convention Center, un énorme centre de conférences situé dans le quartier d’Ecublens, juste à côté du campus de l’École Polytechnique Fédérale de Lausanne. Accueilli en grandes pompes avec badge, goodies et chocolats (et oui, nous sommes bien en Suisse !), je décide d’en apprendre un peu plus sur les origines de l’event, et discute avec l’un des copains de l’organisation qui m’explique que c’est la jeune (et jolie) Alisée de Tonnac qui a fondé le projet en 2013. À l’écouter, Seedstars est un peu plus qu’un simple évènement de networking (comme il y en a tant d’autres…), c’est avant tout un challenge de start-ups qui se déroule toute l’année, dans 65 pays ou régions du monde. L’équipe identifie des centaines de projets qui mériteraient de lever de l’argent, et leur permet de gagner en visibilité tout d’abord localement lors de 5 events répartis aux quatre coins du monde (enfin aux 5 coins, du coup…), puis internationalement lors du « Summit » annuel, qui a lieu à Lausanne. Organisé sur toute une semaine pour les investisseurs, le sommet se clôt sur une journée de conférences, de pitchs des finalistes et de networking – évidemment.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Les secteurs couverts lors du Seedstars Summit sont très nombreux, mais quelques grandes thématiques sont ressorties de ces deux jours de rencontres, de pitches, de confs et de workshops :

  • La Fintech a sans aucun doute été LE main topic du sommet. Ce n’est plus un secret pour personne, partout dans le monde, des start-ups tentent de trouver des solutions pour rendre les transactions monétaires plus simples et efficaces. Surtout que dans certains pays émergents, les users d’applis fintech n’ont pas forcément de compte bancaire. « Deux tiers des utilisateurs de l’application M-Pesa n’ont jamais ouvert de compte, et n’ont jamais vu de bonne raison d’en ouvrir un », nous explique Bob Collymore, le CEO de Safaricom, société à l’initiative du fameux système de micro-financement et de transfert d’argent par téléphone mobile. Lancée il y a 10 ans, elle fait désormais office des grands incontournables du genre, et pourrait représenter l’arbre qui cache la forêt. La start-up russe TalkBank, qui est arrivée dans les douze finalistes, propose un chatbot bancaire (fonctionnel avec Messenger, Whatsapp…) qui vous permet d’avoir toutes les infos sur votre compte et d’opérer des transactions en posant de simples questions à votre bot. Autre start-up marquante : Acudeen, qui a remporté le gros lot en gagnant le premier prix du start-up contest. Certains disent que la société philippine pourrait être le prochain M-Pesa : elle propose une market-place en peer-to-peer destinée aux PME, leur permettant de pallier aux délais de paiement des banques, en obtenant des financements, souci auquel énormément de start-ups des pays émergents font face. Ça promet !
  • Autre temps fort de l’event : les workshops, et notamment celui auquel j’ai pu participer sur l’avenir de la e-santé. Les organisateurs ont réuni cinq groupes de cinq personnes dans une salle, et les ont fait brainstormer pendant une heure sur la problématique suivante : comment arriver à un système de remboursement de frais de santé mondial qui ne coûterait en moyenne qu’un dollar par personne ? Entouré par le fondateur de WapiMed, un annuaire géolocalisé de professionnels de santé basé au Congo, l’ONG Extending Hope du Malawi, une universitaire du Botswana, un fond d’investissement anglais et un créateur de chatbot spécialisé dans le diagnostic médical Suisse, nous avons partagé les expériences communes pour comprendre comment un système de santé « global » serait possible. Évidemment, il y a énormément d’efforts à faire du côté des pays émergents, où il faut privilégier la prévention sur la guérison pour amoindrir les frais. Cette prévention pourrait se calquer sur M-Pesa (voir plus haut), et donc passer via SMS plutôt qu’Internet. Dans un deuxième temps, l’idée de chatbot médical pourrait être une solution alléchante, mais elle dépendra avant tout de l’avancée technologique en matière d’Intelligence Artificielle.
  • Pour finir sur une note plus inspirationnelle, nous avons assisté à plusieurs conférences et tables-rondes, l’une des plus notables était celle donnée par Jean-Claude Biver, chairman de la marque Hublot, sponsor de l’évènement, qui, au lieu de faire un talk bateau et ennuyeux sur l’avenir de ses montres, s’est montré extrêmement touchant envers la nouvelle génération, du haut de ses 67 ans : « on parle beaucoup des millenials, mais nous entrerons véritablement dans le monde de demain lorsque ces millenials seront décisionnaires de l’industrie. Pour l’instant, nous sommes encore au XXe siècle au niveau de nombreuses grandes entreprises. » Et d’enchaîner, sur la motivation à avoir quand vous vous lancez dans un projet entrepreneurial : « c’est magnifique, mais vous devez bûcher sans relâche ! Si vous n’avez jamais dormi au bureau (et je n’ai pas dit avec votre secrétaire, vous, tout seul, éventuellement avec une bonne bouteille de Bordeaux !), c’est que vous n’avez pas la bonne mentalité. C’est ce que je dis à toutes mes équipes. ». Un talk qui pourrait inspirer plus d’un manager en herbe…

TAKE AWAY

 

LE CHIFFRE WAOUH
C’est le nombre d’iPhones vendus chaque jour, alors que le taux de natalité mondial journalier n’est que de 353 000. Vous vous en doutez, une grande partie de ces smartphones sont vendus dans les pays émergents, où ils servent de device principal pour accéder à Internet et à tous les services digitaux, apps, etc. C’est donc la preuve que le marché s’agrandit de jour en jour, pour se globaliser complètement dans les années à venir. Les experts tablent sur le fait qu’en 2020 il y aura sur Terre plus de smartphones que d’humains – mais ça, vous le saviez sans doute !

 

START (ME) UP !
PiQuant est une start-up Sud-Coréenne qui propose un récipient connecté permettant de détecter les toxines contenus dans certains liquides alimentaires grâce à une techno basée sur la spectroscopie.
Comme nous l’explique son fondateur, croisé au workshop sur la e-santé : « le device, vendu aux alentours de 80 dollars en BtoC et moins cher en BtoB, est principalement destiné au marché chinois – où, encore récemment, des milliers de personnes sont tombées malades après avoir ingéré du lait contenant de la mélamine ».

 

 

À LIRE (OU À RELIRE)
L’innovation Jugaad : redevenons ingénieux est LE livre de référence sur l’innovation dans les pays en voie de développement. Publié en 2013, l’ouvrage co-écrit par Navi Radjou explique comment l’écosystème précaire de certains pays favorise l’émergence de nouvelles idées qui peuvent servir partout dans le monde. Si vous ne l’avez pas lu, rattrapez le coup dès maintenant, et si vous le connaissez déjà, c’est le moment de prendre 20 minutes pour dévorer sa version Koober.

 

Après l’effort, le réconfort : suite à ces deux journées de rencontres avec des SU du monde entier, je suis allé faire un tour au magnifique Rolex Learning Center, puis j’ai finalement trouvé un excellent « burger-joint » que je vous recommande vivement : le Holy Cow ! en plein centre ville, qui propose notamment le succulent Bacon Avocado Beef, avec de la compote d’avocat ! Dommage que les frites ne soient pas vraiment au niveau… En attendant de goûter à ce burger (et à plein d’autres), continuez à lire nos reports hebdomadaires et n’hésitez pas à les partager avec vos collègues. La semaine prochaine, retrouvez Matthieu & Éline qui se sont rendus à l’event Parisien Leade.rs. Stay tuned !

COMING NEXT

Copyright © 2017 Silex ID, All rights reserved.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID