Event Reporter – SXSW 2017 pt. 2
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail


Cette année encore, le légendaire festival South by Southwest nous a reçus en grandes pompes avec des conférences, des speakers et des animations incontournables pour tous les amoureux d’innovation et de new tech. Voici la deuxième partie de notre report de cet event « bigger than life » !

Après deux premiers jours plutôt pluvieux, le soleil est de retour à Austin, nous permettant de profiter pleinement de la ville Texane connue pour son originalité (le fameux « keep Austin weird ! ») Et les journées sont bien remplies : keynotes ou panels le matin, snack rapide à midi, le reste du temps nous permettant d’arpenter les allées du centre-ville très animé d’Austin, à la découverte de la multitude de showrooms et animations proposées (Animal Kingdom, le « cognitive studio » d’IBM…). Et comme nous ne chômons pas, les soirées servent souvent à débriefer de tout ce que nous avons vu autour de quelques bières, comme au Casino El Camino, burger-joint qui au premier coup d’oeil a l’air d’une échoppe sordide dans laquelle vous êtes servis par une bande de loustics tout droit sortis de Mad Max Fury Road, mais qui propose des burgers absolument succulents !

CE QU’IL FAUT RETENIR

Voici notre sélection des confs et events que nous avons particulièrement appréciés durant la deuxième partie de notre séjour à Austin :

  • Adam Grant, professeur et auteur, explique dans son talk que le succès n’est pas une question de compétition mais de contribution. Son intervention est fondée sur les “patterns” observés chez ceux qu’il appelle les “originaux”, ceux qui osent, ceux qui se lancent. Contrairement à l’idée reçue, les “originaux” ne sont pas « risquophiles » : Beaucoup de fleurons de la tech ont été créés alors que leurs fondateurs avaient encore un job à côté. Les orignaux parviennent à donner un sentiment familier à des idées non familières en utilisant les comparaisons et les analogies : “Pour convaincre Disney de produire le Roi Lion, il suffit d’expliquer qu’il ne s’agit ni plus ni moins que d’Hamlet avec des lions”. Plus intéressant, il raconte que les orignaux admettent leurs faiblesses. Non pas seulement dans l’acceptation de l’échec mais aussi dans la mise en avant des faiblesses. Il raconte que le fondateur de Babble, le site des parents hipster, au moment de sa levée de fonds, expliquait aux investisseurs pourquoi il ne fallait pas investir dans sa start-up. En provoquant la capacité de ses interlocuteurs à apporter des solutions aux problèmes énoncés, il réussit à obtenir l’effet inverse. Bref, une conférence très inspirante avec beaucoup d’humour qui donne envie d’en savoir plus sur Adam Grant, ses conférences et ses différents ouvrages.

 

  • Autre preuve, s’il en fallait, que l’exploration spatiale est redevenue un sujet majeur de ce côté de l’Atlantique, la conférence donnée par Buzz Aldrin a été un autre temps très fort de cette session 2017 du festival d’Austin. Le jeune homme de 87 ans nous y a livré une intervention particulièrement inspirante. Et la recette a bien sûr parfaitement fonctionné : le personnage est le symbole vivant d’une époque durant laquelle tout semblait possible. Son implication dans le programme ORION, qui doit permettre à l’humanité d’occuper Mars dans les 20 ans et ainsi de devenir la première “2-planets species” est déterminante : dans un contexte où tous les indicateurs macro-économiques et géopolitiques devraient pousser les nations à éviter à tout prix la gabegie que représente la conquête martienne, Buzz nous rappelle que l’humanité a besoin de grands objectifs pour continuer à progresser. Bien sûr, il nous a fait remarquer que les priorités des grands programmes spatiaux sont aujourd’hui fixées par des intérêts privés, et que les états y jouent un rôle presque secondaire. Il a néanmoins salué l’extraordinaire coopération internationale qui a permis au programme ISS de fonctionner pendant plus de quinze ans. In fine, c’est un témoignage très émouvant auquel nous avons assisté : celui d’un homme qui a œuvré toute sa vie à la poursuite d’un rêve devenu réalité un certain 21 juillet 1969…

 

  • Au coeur de l’actualité tech des derniers mois, la réalité virtuelle (VR) et la réalité augmentée (AR) sont partout à SXSW 2017, à la fois sur tous les stands du TradeShow et dans les différents pavillons de pays ou de grands corporates. On retrouve aussi bien le HTC Vive (masque de VR), que l’Hololens (masque de AR) en passant par le désormais classique cardboard. Retenons Birdly VR qui vous promet de voler comme un oiseau, ou encore la Nasa qui propose de fouler le sol de Mars sur la base des images de Curiosity et des sondes en orbite de la planète rouge. Enfin, une start-up japonaise nous a fait piloter un drone virtuel dans le salon. La French Tech a organisé une table-ronde sur le sujet animé par votre (humble, quoique…) serviteur Dan. Il en ressort que le secteur encore émergent a besoin de produire de bons contenus pour s’installer dans les usages BtoC même si le marché BtoB semble plus propice à se développer. Mais ce qui demeure certainement le plus marquant est le fait que dans les installations, la VR est simplement un outil pour proposer une expérience collective, comme ce cache-cache qui inverse les points de vue des participants. Bref, la VR est (surtout) au top de la hype, même si les postures souvent acrobatiques des utilisateurs restent une bonne occasion pour chambrer les copains !

TAKE AWAY

 LE CHIFFRE CLÉ

C’est le temps que vous avez pour capturer l’attention de quelqu’un qui scrolle dans son flux Facebook. Une prime aux images chocs et intros provocatrices d’autant que même si vous y parvenez, 47% de l’impact d’une vidéo se fait dans les 3 premières secondes, et 74% dans les 10 premières secondes. Des statistiques partagées par l’équipe FacebookIQ lors de la session « Seconds Matter : capturing attention in Mobile feed » animée par Ann Mack et qui font froid dans le dos au regard des investissements de certains annonceurs : ainsi, 24% des vidéos diffusées sur Facebook sont incompréhensibles sans le son et 50% d’entre elles ne sont associées par l’audience à aucune marque !

 

WHO’S THAT GUY ?

Ray Kurzweil : certainement plus un inconnu pour vous si vous vous intéressez un temps soit peu à l’Intelligence Artificielle ! L’auteur, chercheur et évangéliste de Google X était sur scène à SXSW accompagné de sa fille Amy lors d’un talk spectaculaire dans lequel le futurologue a commenté l’oeuvre de sa fille, et n’a pas manqué de rappeler qu’il faisait des prévisions depuis les années 90, qui s’étaient pour la plupart avérées exactes. De plus, le transhumaniste convaincu a assuré : « We’re going to make ourselves more intelligent by merging with AI !« . Ok, mais on va faire comment concrètement ?

 

 

START (ME) UP !

Toutes les start-ups veulent “Make the world a better place”. Pourtant, Avani ne fait pas que de le promettre, elle le fait. Cette super start-up que nous avons découverte sur le stand d’Indonésie fabrique des emballages en bio-plastique (sac en plastique, verre …) qui sont soit biodégradables (en compost), soit que vous pouvez boire. Véridique ! La solution se dissout dans l’eau et on peut la boire. Matt a essayé, et il n’est pas malade (enfin pas encore…). Enfin une innovation qui fait sens pour notre planète !

 

Il nous reste encore 2 jours à Austin  : ce soir, nous allons profiter du rodéo (Matt a prévu de s’acheter des santiags pour remplacer ses chaussures bateau turquoises) ! Demain, petit tour au trade-show (pour récupérer quelques goodies, mais aussi pour voir et revoir les stands du monde entier), puis nous irons assister aux dernières conférences de ce festival très inspirant (until the end…). En espérant que le temps reste au beau fixe ! RDV en fin de semaine pour notre débrief final 🙂

COMING NEXT

Copyright © 2017 Silex ID, All rights reserved.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID