Event Reporter – Tech in Asia Singapore 2017
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Tech in Asia, l’un des plus gros events tech & innovation en Asie, a eu lieu la semaine dernière. Matt de Silex ID y était pour découvrir l’édition « Singapore » (dans la ville du même nom), avec plus de 3000 start-ups, 80 investisseurs, 5000 visiteurs, des dizaines de surprises et un seul objectif : « Connecting start-ups in Asia ». Singap’ here we come !

Plusieurs espaces sont aménagés allant des tables de pitch, aux allées de stands pour start-ups en passant par quatre salles de conférences sur différents sujets (Revenu/Marketing, Developpement, Start-up et la scène centrale avec un déco d’appartement très sympa). Cette escapade au pays du Durian est une bonne occasion de « sentir » l’écosystème de la région et de benchmarker le marché entre les grands succès régionaux (Carousell ou Ninja van…) et une myriade de jeunes projets (la plateforme pour networker, pour trouver des espaces de travail, pour se faire livrer pour organiser des soirées…).

CE QU’IL FAUT RETENIR

Voici un rapide aperçu de ce que j’ai pu découvrir sur place :

  • Des réelles conférences pour les entrepreneurs avec des véritables tips pour réussir… Ici, on apprend à entreprendre. Plusieurs conférences rappellent le mindset des start-upers : comment pitcher un VC (Venture Capital), construire ses KPI, recruter des talents ou encore rester customer centric. « Les clients n’achètent pas des produits pour des raisons démographiques mais pour des raisons émotionnelles » comme le rappelle Deborah Ko, Head of Research chez PALO IT. D’ailleurs pour bien connaitre ses utilisateurs, elle propose de faire en plus du « customer journey », un « psychological journey » qui va décrire comment se sentent les utilisateurs à chaque étape et donc pouvoir travailler sur l’émotion pour améliorer l’expérience.
  • … ou encore parler à des investisseurs. Ce qui m’a le plus amusé dans cette série de conférences sur la relation investisseur est certainement le conseil de Pauline Andriejanssen, investisseur chez B Capital Group, qui annonce que parler avec un investisseur c’est comme draguer une fille : « Il faut attirer l’attention en montrant ce en quoi vous êtes différent des autres, en démontrant que votre valeur est véritablement fondée et en montrant ce que vous pourrez apporter au portfolio ». Pour Adi Tatarko, fondatrice de Houzz (cf. infra), un investisseur se pose deux questions : Est-ce que cette idée peut devenir grosse et est-ce que ce sont les bonnes personnes pour le faire ? Même de l’autre côté de la planète, la valeur n’est pas dans les « paillettes » à court terme mais dans l’agilité et la capacité d’exécution.
  •   Arena start-up Pitch Battle : Musique à fond, jeux de lumières, présentatrices sexy… Le second jour s’est terminé par le désormais classique « Arena start-up Pitch Battle » : un concours de pitch dans une salle survoltée. Ce sont les best of the best d’Indonésie, de Malaisie, de Singapour ou encore de Corée du sud qui s’affrontent dans l’exercice de pitch et Q&A. Défilent pendant plus d’une heure devant un jury d’expert, des projets tous plus innovants les uns que les autres. On pourra retenir CognaLearn, une EdTech pour optimiser l’apprentissage ou encore Regit avec qui j’avais pas mal discuté qui permet d’organiser ses coordonnées personnelles et les maintenir à jour auprès de grands organismes (banques, écoles, fournisseurs de service…). Pendant les délibérations, la salle a joué à Quizz Asia, succession de questions absurdes pour le plus grand plaisir du public. Enfin le jury annonce le gagnant : Swingvy, une solution pour la gestion RH (Retrouvez l’ensemble des résultats).

Le midi, je file dans le mall du Convention center, et avale un Burger chez Wolf, mmmh délicieux. C’est Dan qui va m’envier ! Puis, je retourne sur le salon pour tester des devices de VR dernier cri et faire la rencontre de quelques start-ups prometteuses…

TAKE AWAY

 START (ME) UP

Adi Tatarko, fondatrice de Houzz, super site d’inspiration pour les aménagements de maison et la mise en relation avec les artisans nous raconte qu’avec son mari, ils ont d’abord « créer un produit dont ils avaient eux-mêmes besoin ». En effet, quand ils ont voulu rénover leur maison, il a fallu trouver de l’inspiration, des bons professionnels et savoir où acheter le bon matériel. Ils se sont lancés comme un hobby avec une vingtaine de clients rameutés à l’école de leurs enfants. Aujourd’hui avec plus de 40 millions d’utilisateurs, Houzz est considéré comme le wikipedia de la déco. Le site est disponible dans plus de 14 pays, et regroupe plus de 1,5 million de professionnels dans plus de 60 métiers différents : stylistes, designers d’intérieur, architectes, etc. Pour conclure, son ultime conseil, le business vient après la communauté.

 

WHO’S THAT GUY ?

Le charismatique patron de Reddit, Alexis Ohanian a fait un show sensationnel. Une bonne énergie alliée à un sens du discours. Il nous a raconté tour à tour les débuts de Reddit (certainement un des sites avec un design le moins sexy), quelques investissements qu’il a fait, son livre et nous conseille de bien choisir ses 5 meilleurs amis car ils peuvent nous apporter énormément et c’est finalement une des choses que l’on peut contrôler. L’investissement amical est un bon investissement selon lui !! Il conclue en exposant son moto « Make the world suck less » car rendre le monde meilleur c’est peut-être trop ambitieux, déjà faisons qu’il…suck less.

 

ETUDE & TEST !

Khailee Ng, managing partner chez 500 Startups, explique sur une note plus dramatique que d’après une étude de Havard, 65% start-ups s’effondrent à cause d’une défaillance morale d’un des fondateurs ou de l’équipe. En effet, un entrepreneur doit alterner entre gestion d’une succession infinie de problèmes et présentation surpositive de petits succès et résultats, deux réalités qui s’affrontent. Il nous parle de Dr. Daniel Cordaro et Justin Milano qui ont monté Good start-ups avec, en ligne, un test pour déterminer la qualité de son stress et s’assurer que l’entrepreneur pourrait vivre les six prochaines années stressé avant de peut-être devenir une Licorne.

Après deux jours de conférences, de rencontres et de démos, il est temps de retrouver la vieille Europe. Le marché des start-ups en Asie du Sud-Est est en train de se structurer à vitesse grand V. Des profils reviennent pour monter leur boite après avoir travaillé chez Google, Amazon aux Etats-Unis. Les grands groupes locaux poussent à la relation avec des start-ups, construisent leur incubateur. L’Etat singapourien favorise l’innovation. La région est un véritable terreau d’innovation avec des opportunités aussi bien de création (parfaits, les marchés n’existent pas, les infrastructures sont à mettre en place) que de disruptions.
Le soir, je croise l’ami Martin d’Innovation is everywhere, avec qui je discute de la Chine et de l’omni-puissance d’Alibaba et Tencent, tout en dégustant des brochettes et quelques bocs de Tiger dans un sympathique food-court.
Un dernier coup d’œil à Marina Bay Sand pendant que je file vers l’aéroport, avec beaucoup de bons souvenirs en tête.

Une chose est sûre : nous reviendrons l’année prochaine. So Long !

COMING NEXT

 

Copyright © 2017 Silex ID, All rights reserved.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

eline

All stories by: eline