Event Reporter – Viva Technology 2017
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail


Cette semaine, Dan vous raconte les 3 jours qu’il a passé à VivaTech, « le futur C.E.S. européen » comme le prédisent certains… Des milliers de start-ups, des centaines de stands et d’animations, des dizaines de conférences et de side-events… Pour être sûrs de ne rien louper, voici le compte rendu de notre « event-reporter ». Let’s go !
Vous en avez évidemment entendu parler, vous êtes peut-être même venus y faire un tour, tant l’attraction médiatique autour de cette nouvelle édition a été forte : en effet, le salon organisé par Les Échos et Publicis a réussi le pari de devenir, en l’espace de 2 éditions seulement, l’évènement le plus médiatisé de la sphère tech française ! Alors (la question que tout le monde se pose) : est-ce que ça vaut vraiment le coup d’y aller ?
De mon côté, j’ai décidé de jouer le jeu à fond et d’y aller les 3 jours. 3 jours bien remplis donc, à déambuler dans les kilomètres de stands à la recherche de la prochaine licorne, à enchaîner les conférences et à croiser le who’s who de l’innovation made in France ! J’avoue, j’étais bien rincé après ces trois jours, mais globalement (très) satisfait de l’état de l’innovation française, en pleine ébullition – à en croire la fréquentation exceptionnelle de l’event et le nombre de choses qu’il y avait à y voir !

CE QU’IL FAUT RETENIR

Voici les conférences qui ont retenu mon attention :

  • Niveau conférences, il y avait à boire et à manger… On sent bien que ce n’est pas la mission première de l’event, et si vous êtes venus uniquement pour ça, il y a de fortes chances que vous ayez été déçus ! Même s’il faut bien avouer que le niveau a évolué depuis l’année dernière : il y a toujours quelques conférences sponsorisées sans grand intérêt, mais les différentes salles de conf ont reçu quelques speakers d’envergure, principalement sur la thématique de l’Intelligence Artificielle (le grand sujet de ce VivaTech). À ce sujet, j’ai assisté à une captivante table-ronde intitulée « Balancing Human Ethics & Artificial Intelligence », dans laquelle plusieurs experts de l’IA se sont renvoyés la balle quant à la question éthique qui entoure le développement de machines dotées d’IA : dans un avenir proche, les machines vont de plus en plus prendre des décisions à caractère éthique. Comment être sur qu’elles fassent les bons choix ? Selon Wendell Wallach du Hastings Center, poser cette question par rapport aux voitures autonomes est fascinante, parce qu’elle implique que conduire est un acte social. Prenant l’exemple du MIT moral machine project (vous pouvez vous-même faire le test ici), l’auteur de l’ouvrage Moral Machines explique que les résultats de cet exercice changent du tout au tout selon les pays, les cultures… Bref, de là à faire une régulation mondiale autour de l’AI, ce n’est pas encore gagné !

 

  • L’optimisme comme valeur cardinale de l’Homme de demain ! Je retiendrai particulièrement la conférence de l’excellent Eric Schmidt, ancien PDG de Google, qui a délivré un passionnant talk sur l’optimisme. Pourquoi ? Et bien parce qu’à une époque où de nombreuses personnes s’inquiètent de l’avenir du monde et se confortent dans des considérations pessimistes (le monde va mal, les robots vont nous voler nos emplois, nous allons tous mourir…), un peu d’optimisme ne fait jamais de mal ! Certes, on pourra lui reprocher sa posture de techno-enthousiaste invétéré, mais il faut quand même se l’avouer : la technologie a déjà bien changé nos vies, et ce n’est que le début ! L’IA va nous permettre de communiquer de façon globale, sans souci de traduction, les problèmes énergétiques vont être résolus, nous n’aurons plus d’accidents de la route… Même s’il y aura toujours des problèmes à régler (une population mondiale vieillissante, les fake-news…), Schmidt prône l’optimisme pour lancer une dynamique positive et pousser les gens à agir afin d’employer la technologie à bon escient. Une méthode Coué de l’innovation, en quelque sorte…

 

  • Pour finir, revenons sur LA venue très médiatisée qui a retenu l’attention de l’immense majorité des visiteurs du salon : celle de M. Emmanuel Macron, qui, après une bonne heure de balade dans les couloirs de l’event et des centaines de serrages de mains et selfies en bonne et due forme, est monté sur la scène principale pour prendre la parole durant une bonne demi-heure et partager son enthousiasme sur la scène start-up française. Extraits choisis de ce discours haut en couleurs : « Je veux lever les contraintes, redonner les libertés de faire », « Nous sommes rentrés dans l’économie de l’hyper innovation », « Il faut davantage protéger les individus que les emplois », « Il faut que l’état facilite et accompagne », « La société de l’hyper innovation c’est celle de l’essai de la réussite de l’échec en permanence », « La France doit viser l’excellence en matière de données personnelles et de sécurité numérique »… Après avoir conclu son talk avec quelques phrases en anglais, notre cher PR quittera la scène sous les vivats des milliers d’entrepreneurs, ravis d’avoir enfin un président à leur écoute. Croisons les doigts pour que l’accueil qui lui était réservé cette fois-ci soit le même l’année prochaine…

TAKE AWAY

START (ME) UP

Linguali, l’interprétariat easy !

Pour tous les organisateurs de conférences et d’events (sur l’innovation ou autres…), le fait d’accueillir des visiteurs du monde entier implique de déployer des solutions simples pour que ces derniers puissent comprendre les contenus présentés. La solution classique que nous connaissons tous comprend une installation complexe avec des dizaines de casques, une régie avec un micro… Grande gagnante du Demo Day (side-event de VivaTech organisé par VIParis), la start-up bordelaise Linguali vous permet de simplifier tout ça, en ayant sous la main pour unique outil votre smartphone. Pas besoin d’équipement supplémentaire donc, il faudra seulement demander à vos participants (et à l’interprète, évidemment) de télécharger l’application !

 

LA CITATION WAOUH

« Nous avons appris la morale à partir d’histoires, de contes, d’histoires racontées par nos parents… Il faut traduire ces histoires en techno pour que les machines puissent les apprendre aussi« 
Nell WatsonSingularity University

 

À LIRE (OU À RELIRE)

L’état en mode start-up

Préfacé par Emmanuel Macron, cet ouvrage (mis en avant sur plusieurs stands du salon) vous plonge dans ce que pourrait devenir l’état s’il appliquait une approche plus agile et collaborative, plus « start-up ». Plus qu’une véritable analyse en profondeur, ce livre est une collection de points de vue d’acteurs publics – qui sont évidemment tous dithyrambiques à l’égard de ce nouveau mode d’organisation de l’appareil étatique (le contraire eût été étonnant). On retiendra la participation d’Henri Verdier, déjà interviewé par Silex ID ici, et d’un ensemble qui prône un « nouvel âge de l’action publique » porté par la révolution technologique. À défaut d’être en accord avec tous les différents points de vue, c’est cependant une bonne entrée en matière pour ceux qui s’intéressent à la façon dont l’organisation de l’état devrait évoluer sous « l’ère macroniènne ».

Vous l’aurez compris : à défaut d’être l’endroit où vous verrez les meilleurs confs, VivaTech n’en reste pas moins un event incontournable pour rencontrer des start-ups, networker et ressentir battre le coeur de la scène tech & inno française.
De mon côté, je profite de cette dernière newsletter avant les vacances pour vous annoncer que je m’en vais vers de nouvelles aventures… Mais qu’à cela ne tienne : la newsletter de Silex ID continuera à vous raconter les events tech & inno partout dans le monde, avec sa team de journalistes chevronnés. Je ne serai pas très loin, on se recroisera donc sûrement très prochainement… 
Bonnes vacances les Cro-Magnons ! Stay tuned 🙂

COMING NEXT

Copyright © Silex ID, All rights reserved.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID