Event Reporter – Web2day 2017
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail


La 9e édition du Web2day, le fameux festival nantais, s’est tenue du 7 au 9 juin dernier. Au programme de cet événement festif : des rencontres avec des start-ups, des entrepreneurs et des influenceurs, de nombreuses conférences, des workshops… Nos deux reporters de choc Anaïs et Raph sont allés y faire un tour !

Pour la deuxième année consécutive, nous avons eu l’honneur d’aller au Web2day, et une chose est sûre, nous avions hâte d’y retourner. Après être passés derrière le célèbre éléphant (l’une des machines de l’île) situé dans le Quartier de la création, nous découvrons les différents espaces qu’a investi le festival. Pas le temps de traîner, le programme est très chargé : ce sont, au minimum, quatre conférences, pitchs ou workshops qui se déroulent en parallèle tout au long de la journée ! Le mercredi soir, nous avons réussi à nous faufiler à la soirée VIP qui se déroulait au Start-Up Palace avec nos amis québecois (merci Elsa pour les places !). Si vous ne connaissez pas, le Start-Up Palace est un espace unique situé au cœur de Nantes qui accompagne des projets innovants dans des locaux très agréables.

CE QU’IL FAUT RETENIR

Quelques grandes tendances ont retenu toute notre attention :

  • Vivre tout en direct, la puissance du live
    Damien Douani possède plusieurs casquettes : il est à la fois expert médias et innovation numériques, animateur, chroniqueur et producteur de Social Live, et surtout, il est l’auteur de Go Live. Le live se répand sur les réseaux sociaux depuis quelques mois. Mais qu’est-ce que cela va changer dans notre société ? Damien Douani nous raconte que pendant les attentats du 13 novembre 2015, il n’a pas eu le réflexe d’allumer la télé. Au contraire, il va sur Périscope, et regarde la vidéo de quelqu’un qui est sur place et qui filme en direct les attentats. « Au bout de quelques instants je me suis demandé : mais qu’est-ce que je suis en train de faire… Est-ce du voyeurisme ? Une espèce de catharsis que nous vivons ensemble ? Ou est-ce l’émergence d’une nouvelle forme d’information ? ». Le débat est ouvert. Ce qui est sûr, c’est que le live permet en quelques sortes de se téléporter (sans prendre des exemples aussi glauques, on peut tout à fait se filmer au bord de la plage à l’autre bout du monde, ou partager un concert avec des internautes, en direct). Le but est de vivre une expérience ensemble. Une autre notion importante : la notion d’extimité. Cette dernière, à l’opposé de l’intimité, est apparue il y a quelques années, avec les blogs (aah, nos chers skyblogs…). Les réseaux sociaux comme Facebook n’ont fait qu’amplifier cette tendance, qui désormais éclate avec les lives.
  •  Vers une automatisation de la bêtise humaine ?
    Même si nous l’avons déjà entendu plusieurs fois, Stéphane Mallard, Digital Evangelist chez Blu Age, explique que « nous entrons dans un monde plein d’incertitudes », notamment par rapport à l’essor de l’Intelligence Artificielle (IA). Il cite notamment le fameux Ray Kurzweil qui estime que « les machines finiront par avoir la même intelligence que nous autres, les humains, voire même qu’elles nous dépasseront d’un point de vue intellectuel… ». Des propos à nuancer toutefois, puisque dans tous les cas, l’Homme reste à l’origine de cette création, et il est fort peu probable que des scénarii comme celui de Transcendance ou de Terminator arrivent pour de vrai. Le côté positif, c’est que les progrès que nous faisons sur l’IA nous permettent de faire des recherches sur notre propre cerveau, et de mieux le comprendre. Plutôt enthousiasmant ! On notera que Sylvain Peyronnet, directeur scientifique chez Qwant estime plutôt que l’IA est « l’automatisation de la bêtise humaine ». Pour être plus précis, l’IA permet d’automatiser la prise de décision. Finalement, nous apprenons aux machines à faire la même chose que les être humains : savoir si une page web est un spam ou pas, distinguer un chat d’un chien sur une photo… Un regard déjà plus original que ce que nous avons l’habitude d’entendre !
  •  Protégeons nos data !
    « Avoir plusieurs identités numériques n’est pas forcément un signe de maladie mentale ! » annonce Valère Fedronic, CEO de Facetts (une application de messaging permettant de chatter, sans donner vos données personnelles !). En effet, aujourd’hui, nous avons tendance à partager nos données privées de plus en plus facilement, notamment sur les réseaux sociaux (sur lesquels nous passons 2h par jour en moyenne). Des sociétés privées (est-ce nécessaire de les citer ?) arrivent ainsi à récolter une quantité astronomique de données personnelles, et à les conserver à l’infini… « Avec qui je parle, combien de temps, qu’est-ce que j’aime… autant de données qu’elles collectent. Et bientôt, elle vont même prédire ce que nous allons aimer » explique Valère Fedronic. Pour s’en sortir, le dernier conseil est de se reposer sur 4 piliers : le choix, la transparence, la sécurité et la protection des « données sensibles » ou sensitive data. Si vous faites attention à cela, vous pourrez limiter vos empreintes digitales au maximum.

Entre les différentes conférences, nous avons pu goûter, en fonction des jours, de très bonnes crêpes bretonnes, ou alors (vous allez me dire, une fois n’est pas coutume !)… un bon petit burger au soleil ! L’occasion de networker tranquillement !

TAKE AWAY

30 centimes

LE CHIFFRE CLÉ

C’est le bénéfice moyen pour le site lorsque vous cliquez sur une publicité sur internet. En moyenne, le taux de clic est de 1 pour 1000 visites, donc une vue sur une page web rapporte 0,03 centimes. Sylvain Peyronnet nous a plongé dans le rôle des moteurs de recherche et leur fonctionnement.

START (ME) UP

Rythm comprend notre sommeil et l’améliore

Hugo Mercier est venu nous parler de sa start-up, Rythm, qui allie une équipe pluridisciplinaire de près de 70 experts sur des sujets aussi divers que les neurosciences, le machine learning, le design, la mécanique ou l’électronique.
Son objectif ? Comprendre le sommeil et améliorer nos nuits. Pour cela, ils ont réalisé un bandeau, Dreem, qui permet de faire un encéphalogramme de votre nuit comme en laboratoire, mais depuis votre lit. Déjà près de 25 000 nuits ont ainsi pu être analysées, et les 500 bêta testeurs ont déjà profité de nuits plus réparatrices grâce aux sons qui sont joués à des moments précis du sommeil profond pour en améliorer la durée et la qualité. Cette technique non invasive évite donc les éventuels effets indésirables que pourraient avoir d’autres solutions, comme les somnifères par exemple. De plus, cela étend la durée du sommeil profond… à vous les nuits vraiment réparatrices. A côté de cette mission d’amélioration du sommeil, le bandeau permettra, à terme, de diagnostiquer un certain nombre de maladies neuro-dégénératives bien plus tôt qu’actuellement !

LA CITATION WAOUH

« La Réalité Virtuelle a hacké mon cerveau »

Sami Guillermet, directeur artistique chez VR Connection nous a parlé Réalité Virtuelle (VR). En effet, cette technologie a un réel impact sur notre représentation du monde. Nous pouvons désormais tout essayer, aller où nous le souhaitons (même dans des lieux imaginaires), découvrir et expérimenter de nouvelles choses. Le plus impressionnant avec la réalité virtuelle, c’est qu’elle est capable de créer de vrais souvenirs, mais pas que : elle est également utilisée comme médicament, comme par exemple, pour remplacer la morphine ! Des grands brûlés en ont fait l’expérience, et finalement, la VR marche même mieux que la morphine… Impressionnant !

Même s’il est vrai que les conférences étaient parfois d’un niveau inégal, comme c’est le cas pour tous les gros événements, il n’en reste pas moins que le lieu, embelli par un temps au beau fixe, était le terrain favorable à une ambiance conviviale ! Echanger et réseauter avec les visiteurs et les conférenciers se fait naturellement et toujours dans la bonne humeur. Nous avons aussi beaucoup apprécié les glaces offertes sur place qui ont su nous rafraîchir quand le soleil de Nantes était au zénith. Ces trois jours passés au Web2day sont passés beaucoup trop rapidement… Nous avons hâte d’y retourner l’année prochaine ! 

COMING NEXT

Copyright © 2017 Silex ID, All rights reserved.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Eline

All stories by: Eline