MIT insider – Monthly Report 2
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

Salut les Cro-Magnons ! Ici Mathias en direct du MIT. Après déjà plus de 2 mois passés sur le campus nord-américain, je suis de retour vous apporter quelques nouvelles. Mes dernières semaines ont été remplies de belles découvertes, je vous laisse découvrir cela avec ce billet !
Que s’est-il passé sur la planète Cambridge ce mois-ci ? La première chose à laquelle vous n’avez surement pas échappée ce sont les élections américaines ! La « Bubble », comme on l’appelle ici, a du mal à s’en remettre. Ce microcosme pro-démocrate est le berceau du clan Kennedy. Ses habitants qui se prévalent d’un grand degré d’ouverture sur le monde n’ont que peu apprécié la décision finale de la machine politique Étatsunienne. On parle de 97,5% de votes en faveur d’Hillary, un des scores les plus élevés du pays. La déception était grande au moment des résultats de l’Election Day, ils n’ont rien vu arriver. Moi non plus d’ailleurs. Mais la ville et les campus sont restés très calmes à l’exception de quelques affiches, conférences ou mails. Contrairement à la ville de New-York où je suis passé le week-end qui suivait les élections et où des manifs anti-Trump étaient organisées.

Sur le campus je suis toujours et plus que jamais au Media Lab, où j’ai plutôt bien pris mes marques. L’ambiance y est vraiment unique et chaque jour de plus passé dans ce laboratoire légendaire me conforte dans l’idée que l’innovation vient de partout.

À commencer par la pause déjeuner. Let me introduce you to the Food Cam ! Il s’agit d’un concept simple et terriblement efficace contre le gaspillage alimentaire au bureau et accessoirement un générateur de lien social. Cela se passe au 3ème étage, à la jonction des deux buildings du Media Lab. Les ingrédients sont simples : une caméra, un interrupteur, un compte Twitter et pour les plus motivés, une recette IFTTT. Connectez le tout et le tour est joué ! Lors d’une convention, d’un meeting, d’une conférence et plus généralement tous ses instants où la nourriture est de mise, se pose la même problématique des restes. La solution : déposer la nourriture à un endroit dédié. Nous, occupants du labo, sommes alors avertis et en un clic nous avons accès à la photo qui fait office de menu. Il ne reste plus qu’à aller se servir ! Je prends entre 4 à 6 repas par semaine par ce biais.

Toujours au Media Lab, je me suis retrouvé il y a quelques jours à suivre la conférence d’une artiste, designer et professeure d’un laboratoire pour le moins étrange : le Design Fiction Group. Hiromi Ozaki, plus connue sous le nom de Sputniko!, présentait ses travaux. Notamment un projet qui cherche à explorer et donner vie aux légendes issues de la culture populaire via la technologie. Le mythe asiatique du Fil du destin qui veut que « un fil rouge invisible relie ceux qui sont destinés à se rencontrer et ce, indépendamment du temps, de l’endroit ou des circonstances » a ainsi été créé. Quoi exactement ? Un fil qui génère de l’ocytocine, hormone décrite comme celle de l’amour. Cela est rendu possible grâce à des vers à soie génétiquement modifiés -on leur a injecté des gènes de coraux fluorescents-. Ce pur condensé d’art et de sciences est mis au service d’une légende. Une vidéo complètement WTF à la sauce japonaise raconte le projet. La robe créée est maintenant exposée dans une galerie de Gucci à Tokyo.

Autre petite surprise, j’ai appris très récemment que le campus entier était relié par un réseau de tunnels souterrains accessibles par tout personne affiliée du MIT. Avec le froid qui arrive, j’ai maintenant mon plan de secours pour rester au chaud. La légende raconte même qu’un club d’irréductibles organiserait des killers géants dans ces souterrains et le tout déguisé en templier façon Assassin’s Creed. Je ne sais pas encore si c’est une blague mais je compte bien tout faire pour le découvrir !

Mais on ne fait pas que manger et s’amuser au MIT. Étudiant, je continue bien sûr d’aller en cours et d’avancer sur ma recherche. Cela fait maintenant 2 mois que j’évolue dans le cours ‘New Entreprises’ de Bill Aulet. Ce serial entrepreneur passé par IBM, puis converti en directeur du Centre Entrepreneurial du MIT, s’est donné pour mission de dévoiler la recette du succès aux jeunes pousses. La référence en la matière, c’est son livre Disciplined Entrepreneurship. Tout débute par une idée de produit, service ou concept qui 24 étapes plus tard se transforme en start-up à succès. C’est dans ce cours qu’est par exemple né HubSpot. J’ai même eu la chance, il y a quelques semaines, de déjeuner avec lui et de lui présenter mes travaux !

Une dernière info pour la route : le jeu Tech it! que j’ai développé l’année dernière avec le MIT, GEM, le CEA via l’IRT Nanoelec est maintenant disponible et vendu au MIT Museum. Une réelle fierté ! Ce jeu permet de développer des idées de produits, services ou concepts innovants en utilisant de vraies technologies. J’organise des sessions de jeu pour le présenter, amis Cro-Magnons, vous êtes les bienvenus ! See you there ! 🙂

 

Mathias est étudiant à GEM en Programme Grande Ecole. Chef d’entreprise depuis l’année 2015, il a créé la société Opopoï afin de valoriser et diffuser des méthodes d’innovation issues de recherches académiques, avec pour motivation première celle de permettre à des individus aux niveaux d’expertises variables (étudiants, consultants, experts, etc.) de participer au processus d’innovation. Il conçoit et anime auprès de différentes organisations des séminaires d’innovation par le jeu. Son expertise sur les jeux sérieux l’ont notamment amené à collaborer avec l’IRT Nanoelec, le MIT ou encore l’ONU.

Retrouvez le sur  Linked in & Twitter

 

 

 

Copyright © 2016 Silex ID, All rights reserved.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID