Newsletter Silex ID – Slush 2017
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

Salut les cro-magnons !

Qui croirait que Slush est né d’une initiative d’étudiants en 2008 ? De la bouche même de Marianne Vikkula, sa CEO, Slush est plus qu’un évènement, c’est un mouvement. Cette année, le coup d’envoi est donné par Al Gore, le Prince William et le président de Finlande : sous la bruine et dans la nuit quasi permanente de novembre, Slush s’est imposé comme le rendez-vous tech le plus vitaminé d’Europe. Son ambition : rassembler une communauté d’investisseurs, corporates, médias autour de startups.
Hélène vous y emmène !

« Les startups, c’est le nouveau rock‘n’roll ». En pénétrant dans la halle survoltée, on pourrait croire s’être trompé d’endroit. Pourtant ce ne sont pas les Stones qu’on attend mais bien les « problem-solvers » de demain. Scéno ultra sombre trouée par des faisceaux lumineux, musique techno pour rythmer les prises de parole… Mais le tout réchauffé d’une touche non négligeable d’esprit nordique, tapis, thé chaud, cabines de sauna, bonnets, et ours polaires. L’ambiance est très informelle, mais que l’on ne se trompe pas : ça parle croissance, compétitivité et levée de fonds dans tous les coins et dans toutes les langues.

Je l’avoue, je ne suis pas une grande fan des sessions de pitches et des rendez-vous business. Mon expérience de Slush reflète le contenu des conférences, et le ton général de l’évènement. Voici les trois sujets qui ont retenu mon attention :

 

 

[Tech x Human] Better, faster, stronger

Visiblement être simplement humain ne suffit plus : dépassons les capacités humaines ! Pas vraiment surprenant tant l’intelligence artificielle imprègne notre vie et  interroge fatalement sur les limites de l’Homme. Les startups edtech promettent de nous rendre plus performants « We’ll turn your good to best – and beyond » – Napcon. D’autres combinent l’IA à l’Homme pour gagner en rapidité et en précision, comme Webmicroscope . En parallèle, se discutait le moment où nous serions capables de construire un humain à partir de rien – avec le brillant James Field, fondateur de LabGenius. Rumman Chowdhury, responsable AI Lead chez Accenture témoigne que le standard des sportifs américains est déjà l’homme augmenté, comme les dizaines de stars NBA ou golfeurs s’étant fait opérer des yeux. Pour finir, Cyborgnest, invité à FUTUR.E.S 2017 greffe un sixième sens magnétique pour expérimenter de nouvelles manières de s’augmenter.

[Ethics] De la Tech oui, mais du sens aussi!

Al Gore et son ouverture climatique a donné le ton de Slush. Mais au final, j’ai trouvé les discours plus impactant que les solutions exposées ou primées. Seul creuset de solutions concrètes, la toujours très intéressante session « Slush Impact » et ses projets népalais, mexicains, libanais, du Mozambique ou de Tanzanie… Et réellement connectés à des besoins de développement. Morale et valeurs étaient pourtant présentes dans les discussions. Le finlandais Esko Kilpi a rappelé que les entrepreneurs étaient prêts pour faire émerger « the next big GOOD thing ». Ida Tin, CEO danoise de Clue, qui aurait créé le terme « Femtech », parlait d’honneur et de confiance dans les entreprises à l’heure où nos données intimes sont massivement collectées. Jeffrey Veen, ex-Adobe, a souligné l’urgence de diversifier les équipes de développeurs pour créer des produits en phase avec la diversité des utilisateurs.

[Spirit] Les 3 ingrédients qui rendent Slush unique!

Pour finir, impossible de repartir sans vous parler de cette culture si particulière à Slush. Tout d’abord, la célébration de l’entrepreneur ! Tout tourne autour de la rencontre des idées et des investisseurs. La scène principale s’appelle « Founder Stage » où se succèdent les succès des entrepreneurs. C’est aussi là qu’a lieu le climax de ces deux jours, la finale Slush 100 pour les « early-stage » : la salle n’aura jamais été aussi pleine et survoltée. Puis, la célébration nationale, #BragForFinland ! La Finlande de l’après Nokia a totalement misé sur l’esprit entrepreneurial, avec le gaming – Supercell – mais aussi la santé – Blueprint Genetics. Le président fait l’ouverture, le stand SUOMI Finlande est gigantesque, et Martin Lau, Président de Tencent souligne en connaisseur le côté positif du nationalisme finlandais… Slush est finlandais jusqu’au pompom des bonnets. Enfin, la jeunesse ! Slush c’est 2 400 étudiants volontaires en tee-shirt blanc qui trient les déchets, s’occupent du vestiaire, de la restauration, et profitent de l’incroyable opportunité d’être là.

On sent bien qu’on ne plaisante pas avec du temps d’investisseur qui a faim : « It’s hard to raise millions on an empty stomach ».
Le choix va du sandwich triangle globalisé aux plats typiques finlandais. Pour ma part, j’ai opté jeudi pour la pomme de terre chaude sauce « veggie chicken » (et éclairage douteux Slush-made) et le lendemain pour les boulettes, re-patates et petits pains à la cardamome (#PassionPulla).

Thinking Fast & Slow
J’ai un scoop : on a beaucoup parlé d’IA à Slush !
Harri Valpola, CEO de Curious AI Company et expert finlandais reconnu en machine learning, a donné deux keynotes : « What’s will happen in AI next year » s’appuyait sur le livre du prix Nobel d’économie Daniel Kahneman, « Thinking, Fast and Slow », et pronostiquait les évolutions prochaines de l’intelligence artificielle. Pour Kahneman, la pensée humaine fonctionne selon un premier système rapide, et un second système réfléchi et logique. Valpola pense que les IA nous battent déjà en rapidité mais n’en sont pas encore à nous battre sur la réflexion. Sauf que… Alpha Go s’en est déjà fortement rapprochée, et que l’année prochaine les IA combineront probablement ces deux systèmes. Des IA qui planifient… brrr. En attendant, lire Kahneman peut au moins nous aider à comprendre comment nous fonctionnons !
Le clavier Sheboard
Une vraie satisfaction personnelle à Slush, c’est la proportion de femmes sur scène, startups en démo ou speakers. Personne n’a pu m’expliquer si c’était une politique de Slush (dont la CEO est une femme rappelons-le) ou bien un trait de la culture nordique, mais la quasi parité était de mise pour les pitches Slush Impact ou Next Nordic Tech Superstars. Évidemment, il ne suffit pas de quelques femmes visibles : le travail commence bien en amont. Donc je souligne ici le projet de clavier Sheboard de PLAN international hébergé sur le stand Samsung. Constatant que le langage enferme souvent dans les clichés, elle propose un clavier qui se plug à toute application et booste la confiance des filles par la suggestion de mots.
« Girls are raised by words. Let’s choose the right ones! »

Johan Seijsing

Cette année, Slush proposait une verticale Slush Y Science, confirmant l’intérêt croissant pour le « science-based business ». Le Skolar Award récompense des chercheurs et chercheuses pour leurs projets bien plus excitants que la plupart des démos : la salle était comble pour voir gagner Johan Seijsing de la Stockolm University, qui utilise des enzymes naturels comme traitement contre les infections bactériennes. Il vient de gagner 100 000 $ pour créer une bibliothèque de ces enzymes sur des micropuces. Dans les finalistes, Svante Henriksson diminue le potentiel destructeur des ouragans (niveau 5 à niveau 1) en combinant calcul, prédiction et drone pour projeter de la glace en leur cœur. Et sinon vous, vous faites quoi pour sauver la planète ? 😉

Impressionnée par Slush le premier jour, j’ai saturé le deuxième : le rythme effréné des prises de parole, la rotation des startups sur 2 jours, la bataille entre lumières aveuglantes et obscurité totale ont eu raison de mon attention. Cependant, de mon point de vue d’organisatrice de festival, Slush est une grande réussite en termes de positionnement stratégique : transformer l’énergie des startups en puissance de feu économique et culturelle, et aligner l’ensemble des acteurs économiques et politiques pour démultiplier la portée de l’événement. Prêts pour Slush 2018 ?

Coming next!

Copyright © Silex ID, All rights reserved.

Tu ne nous aimes plus ? :'(
Tu peux mettre à jour tes préférences oute désinscrire de cette liste

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Eline

All stories by: Eline