Newsletter Silex ID – IFA Berlin 2017
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail


Cette semaine, c’est au tour de Tristan de vous parler du salon Berlinois : l’IFA. L’enjeu est de taille pour les grands groupes tels que Philipps, LG, Sony etc.. qui sont prêts à louer des halls entiers pour présenter leurs dernières innovations.

L’IFA est un salon tellement ancien que plus personne ne sait ce que l’acronyme signifie. « International … Frankfurt… non. » « International Festival …. Non plus. » En effet, le premier IFA a eu lieu à Berlin en 1924, un événement très orienté sur la technologie radio (je sais, ça sonne bizarre « technologie radio », mais on parle de 1924 !).

Au fil des années, beaucoup d’innovations majeures ont été annoncées à l’IFA, notamment la diffusion radio (1926), la diffusion TV (1928), la télé couleur (1937), le Telex (1975), le Compact Disc (1981), les lecteurs MP3 (1999), le bluetooth (2001) ou encore le paiement en ligne en souriant via reconnaissance faciale du groupe chinois Alibaba (2015). Oui oui.

Cette année encore, on en a pris plein les yeux avec des télés toujours plus grandes et avec des contrastes plus noirs que noirs, des cuisines connectées, des brosses à dents connectées, beaucoup de casques de réalité virtuelle, des hoverboards… sur roues. Impressionnant donc, mais « révolutionnaire » ? Seul l’avenir nous le dira.

Comme dans beaucoup de salons et malgré l’expérience des organisateurs de l’IFA, le premier jour est un peu chaotique. Les stands ne sont pas montés, les conférences de presse sont organisées entre les câbles électriques et les ouvriers qui s’activent. De toute façon, nous sommes jeudi et le grand public n’est convié que le week-end.

Oui, c’est une télé. Ou plusieurs télés collées on dirait.

CE QU’IL FAUT RETENIR

L’IFA, c’est presque une semaine et tellement de halls qu’il faut une carte pour se repérer. Si vous deviez retenir 3 points, ce serait :

  • De l’Intelligence Artificielle et des assistants vocaux. Ensemble.
    On entend parler d’IA (Intelligence Artificielle) partout, mais il est encore difficile d’apprécier à quel point elle va révolutionner nos vies. D’un autre côté, on voit les plus grands groupes s’afférer à la création d’assistants vocaux toujours plus « humains » et efficaces, mais entre nous, qui utilise vraiment Siri ou Google Now tous les jours ? La révolution à venir est peut être dans la fusion de l’IA et des assistants vocaux. On en a vu partout, y compris sur nos frigos, dans nos cuisines et dans nos télés. Un sujet qui a particulièrement retenu mon attention est le lien étroit créé entre ces deux technologies. Microsoft s’est en effet rapproché de l’autre géant Amazon en combinant Cortana et Alexa, quand en parallèle, les chinois, Coréens et Japonais se rapprochaient de Google. On a par exemple eu le droit à une démonstration de Sony qui consistait à parler à sa télécommande pour contrôler sa TV, via l’assistant de Google.  Les grands absents dans ce domaine stratégique ? Les Européens. Tous les indicateurs semblent dire que le combo IA + Assistance vocale est un sujet très prometteur, d’autant plus qu’il est grand public ; mais nous avons un retard considérable sur le vieux continent qui s’est confirmé avec cet IFA.
  • Des ordinateurs de bureau avec des ventilateurs énormes, des lumières criardes et des cartes graphiques dernières générations alignées en série, ça vous parle ? Les gamers sont de retour et les constructeurs l’ont bien compris. Chacun d’entre eux propose sa propre gamme spéciale gamers et on a pu assister à des scènes dignes des LAN des années 2000 (90?) pendant lesquelles des dizaines de joueurs étaient en compétition sur le dernier MMORPG (Massive Multiplayer Online Role Playing Game) en utilisant la dernière souris laser de logitech avec une résolution de 12 000 dpi et une autonomie de 500 heures. Les joueurs professionnels comprendront.
  • Des télés, des télés, des télés.
    Ce n’est clairement pas un hasard vu l’histoire de l’IFA, cette année était la course à celui qui aurait la meilleure télé. La palme de la plus grande revient clairement à Sony, même si elle n’était là que pour le salon.
    L’installation la plus impressionnante revient à LG avec son tunnel de TV OLED (photo ci-dessus).
    Impressionnant, beau, mais on ne peut s’empêcher de penser que ces installations sont une mascarade destinée à pallier le manque d’innovation qui a eu lieu ces dernières années dans ce domaine. La 3D ? Si l’idée pouvait sembler séduisante à l’époque, les ventes catastrophiques suffisent à expliquer pourquoi je n’ai pas le souvenir d’en avoir vu une seule au salon. En continuant à chercher, j’ai fini par trouver une TV avec une résolution « 8K » (4 fois plus que la 4K déjà impressionnante) chez Sharp, qui sera probablement la norme un jour, mais pas avant de nombreuses années le temps que les contenus soient eux aussi filmés dans cette résolution. On pourra également découvrir la technologie HDR10+ poussée par Samsung et Panasonic face à Dolby Vision, expliquée ici. Une chose est sûre, la technologie OLED semble être celle qui s’imposera dans le futur (face au LCD). Plus de couleurs, de meilleurs angles de vision, et surtout une meilleure réactivité (temps de réponse) en font le grand gagnant (plus d’explications ici).

Focus Déj

L’Allemagne est réputée pour son industrie, pas pour sa gastronomie. Quand j’ai croisé le premier stand de hot dog, mon sang n’a fait qu’un tour et j’ai décidé que ce serait dans Berlin et non à l’IFA que j’allais me remplir l’estomac, quitte à faire 25 minutes de métro.

Les berlinois ne sont pas réputés pour leur gastronomie mais il y a une grande communauté végétarienne. J’ai le sentiment que les végétariens sont obligés de faire preuve de plus d’imagination et de créativité pour manger au quotidien. Cette créativité se ressent clairement dans la capitale qui regorge de restaurants « vegan friendly ». Un coup de TripAdvisor et quelle surprise, je me retrouve dans un libanais classé parmi les premiers de la ville. Que des produits frais, une assiette équilibrée et un prix défiant toute concurrence (6€ de mémoire). Ça ne mérite pas une étoile au guide Michelin mais ça valait l’aller / retour.

TAKE AWAY

A LIRE (OU A RELIRE)

Un livre à lire (ou à relire) dont on m’a parlé à l’IFA est « Shoe Dog: A Memoir by the creator of Nike »  de Phil Knight. Je l’ai commencé (et bien entamé) et ne peux que le conseiller également. L’histoire du fondateur de Nike est absolument incroyable, plus elle avance et plus on se demande comment son entreprise a pu devenir ce qu’elle est aujourd’hui. Etant moi-même entrepreneur, je croyais avoir des difficultés à gérer ma start-up, mais en fait, ça va. Le livre est très bien écrit et peut parfaitement convenir à quelqu’un qui n’est pas particulièrement intéressé par le monde de l’entrepreneuriat ou celui des chaussures.

WORK IN PROGRESS

Huawei a profité du salon IFA pour présenter son tout nouveau processeur mobile : le Kirin 970. En plus d’être surboosté (4 coeurs à 2,4Ghz et 4 coeurs à 1,8Ghz, rien que ça) cette nouvelle puce qui vient faire concurrence à Samsung et Apple intègre une toute nouvelle technologie, le NPU (pour Neural Processing Unit). L’idée derrière ce nom bien marketé, c’est d’avoir une puce qui sera dédiée à l’intelligence artificielle. Cette définition veut tout et rien dire à la fois, mais concrètement elle sera capable de traiter de la reconnaissance d’image, de géolocalisation et (encore elle) de la reconnaissance vocale beaucoup plus rapidement.

Preuve à l’appui, Huawei avait mis en scène une démonstration de la performance de sa technologie en nous permettant de lancer 2 applications similaires sur un smartphone, l’une utilisant cette puce, l’autre non. On peut se permettre de douter de la fiabilité de la démo, mais si ce n’est pas du bluff, alors le traitement d’image était vraiment, vraiment plus rapide.

LE PRODUIT COOL

La réalité virtuelle dans son canapé, c’est sympa. Mais debout sur une machine qui simule les effets de ce que l’on voit, c’est vraiment cool. J’ai eu l’occasion de tester une de ces machines qui seront vendues dans des laser games et autres salles de jeux vidéo. Pas d’innovation technologique particulière dans cette machine de l’enfer, mais de quoi me faire pousser des petits cris de terreur, jusqu’à avouer aux personnes autour de moi que « Là je ferme les yeux juste 2 secondes pour me reprendre hein » (j’avais failli tomber en arrière, malgré la barrière).
Si mon niveau d’émotion est proportionnel à l’avenir des ventes de casques de réalité virtuelle, ça devrait bien se passer pour HTC, Sony etc…
Je craignait un essoufflement de la VR, mais force est de constater qu’elle a toujours sa place dans les plus grands salons techno. DELL et Lenovo on d’ailleurs profité de l’IFA pour annoncer le lancement de leurs casques de VR respectifs. Et entre nous, quand je passe devant je ne peux pas m’empêcher de faire la queue pour essayer.

Pendant ces 5 jours à l’IFA, j’avais l’impression d’être à nouveau adolescent et de me promener dans les allées de la FNAC en rêvant devant toutes ces nouvelles technologies, même si je savais que je devrais me contenter d’une télé à tubes cathodiques. Je ne sais pas si c’est une bonne chose ou pas. Néanmoins, qui aurait pu imaginer lors de la première diffusion TV en 1928 que nous aurions un jour des écrans plats dans toutes nos maisons ?
Au fait, IFA ça veut dire Internationale Funkausstellung Berlin (salon international de la radiodiffusion de Berlin). Vous pouvez l’oublier.

Tristan Laffontas
Event reporter pour Silex ID
CEO et co-fondateur de MoiChef
www.MoiChef.fr

COMING NEXT

Copyright © Silex ID, All rights reserved.

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Eline

All stories by: Eline