Newsletter Silex ID – ComInTech 2018
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

 

Salut les cro-magnons !

Si l’évènementiel et la communication à la sauce innovation vous intéressent, alors ComInTech est un évènement fait pour vous, et comme chez Silex ID on est curieux et qu’on veut en savoir plus sur tout, et bien on y est allés ! Résultat : une journée intense en contenu et rencontres, dans un format familial, qualitatif et original. Suivez le guide : Valentin !

Avis à nos lecteurs, ComInTech n’est pas forcément pour tout le monde. Pas de discours sur l’avenir du bitcoin ou de la mobilité urbaine ici. Mais plutôt des interrogations sur comment transformer l’évènementiel, un secteur qui n’a pas vraiment bougé depuis des décennies. Et un souci : comment se rapprocher des participants et écouter leurs attentes… Le format sur une journée est également à taille humaine : pas de scène, mais des tables rondes autour desquelles participants lambda et speakers se côtoient, ce qui pousse ces derniers à un exercice difficile : parler au milieu de tout le monde et accepter d’être forcément très accessible. On n’échappe pas à l’espace de présentation de start-up, mais là aussi le format est original, invitant à des rencontres assises et rapides en mode « speed dating »

Alors, qu’est-ce que le monde de l’évènementiel a en tête en ce moment ?

[Mindset] Le Cerveau du 21ème siècle

À l’inverse de certains discours alarmistes qui voient la défaite des cerveaux face au silicium pour bientôt, la présentation de Pierre-Marie Lledo (rencontré lors d’une interview pour notre newspaper #18 co-créé avec Ethikonsulting) du CNRS s’est avérée rassurante. Il nous rappelle en effet que contrairement à un algorithme, le cerveau du 21ème siècle est dynamique, en chantier tout au long de notre vie. Sa configuration est modifiée à chaque nouvelle information que nous recevons. La mémoire sémantique cède sa place à la mémoire procédurale (je n’ai pas besoin de me souvenir d’une info, mais de comment la trouver). Le cerveau se nourrit du changement et se détruit de la routine ! Ainsi, c’est avec les bouleversements de notre environnement que notre cerveau a triplé de volume, car il a fallu sans cesse s’adapter. La bipédie, réaction à un environnement changeant, a impliqué des migrations et donc à de nouveaux changements qui ont nourri notre intelligence. Et alors que notre survie dépendait de notre capacité à vivre en communauté, c’est cette vie sociale qui a largement contribué au développement de notre cerveau. Perspective intéressante pour les détracteurs des réseaux sociaux qui voient en eux un facteur d’abrutissement…

[Vision] Ré enchanter la relation entre messager et audience

Un thème forcément cher aux organisateurs a été celui de l’évènementiel de demain. Et il en ressort un constat : les concepteurs d’évènements de ces dernières décennies n’ont pas suffisamment écouté les besoins des participants qu’ils visaient. Résultat, entre 15 et 20% des gens ne retiennent rien d’un évènement et 75% des cadres s’emmerdent en réunion (et oui une réunion est aussi un évènement !). Un vrai changement est à l’horizon, et l’on insiste dorénavant sur la nécessité de co-construire un évènement avec ses participants. Et puis l’évènementiel doit aussi permettre aux gens de se poser dans un monde qui s’accélère. De donner l’opportunité d’un échange constructif pour lequel on prend le temps. À l’image des « rencontres » de Guillaume Pépy, président de la SNCF qui a souhaité créer un format de rencontre mensuelle en région, auprès des usagers et partenaires, sans scène, sans gadgets, sans paillettes, en toute simplicité pour encourager des échanges francs et constructifs. N’en déplaisent aux techniciens de son et lumière, un bon évènement n’est pas forcément un évènement qui brille avec du matos qui coûte cher !

[Business] Le Business vertical est mort, vive le business transversal !

La pause déjeuner fut l’occasion de discuter avec un expert de la blockchain. Pour lui, la façon dont se concluent les transactions commerciales doit changer et se calquer sur l’évolution des manières de communiquer des entreprises. Il y a encore 20 ans, ces dernières communiquaient de manière verticale, souvent à sens unique. Elles comptaient sur des annonceurs et des médias. Aujourd’hui, elles échangent avec leurs clients ou utilisateurs via des plateformes (Twitter, Facebook…) qui ont transformé la communication en interaction. Le business doit faire de même. Trouver un contact pertinent dans un grand groupe relève du parcours du combattant de même que trouver le bon prestataire. Certes, les plateformes à la Uber sont un premier progrès, mais l’uberisation dont tout le monde parle n’est en rien un aboutissement. Elle n’enlève pas l’intermédiaire et sa commission par exemple. La clef de cette fameuse démocratisation ? La blockchain et la fin des intermédiaires dans les échanges ! Le début du business réellement transverse !



Toujours pas de burger mais peut-être tant mieux pour ma ligne ! Et je ne regrette rien, le buffet proposé est d’excellente qualité et les mange-debout au milieu de la salle principale poussent à la conversation. Un petit bémol, l’absence de lumière naturelle dans ce sous-sol certes impeccable des Salons de l’Aveyron.

12 minutes

C’est le temps de concentration moyen de notre cerveau. Après quoi il décroche. Ça ne vous laisse donc pas beaucoup de temps pour communiquer votre message, donc n’en choisissez qu’un ou deux et faites court ! Les conférences TEDX l’ont bien compris par exemple et proposent des formats courts et percutants.

Théo Duverger

Pour Théo Duverger, notre cerveau est davantage impacté par la forme de ce qu’on lui présente que par le fond. Prenez un film d’horreur, et sans en modifier le fond, c’est-à-dire les images ou le scénario, jouez-le sur un petit écran de smartphone plutôt que dans la pénombre d’une salle de cinéma. Ou alors jouez une musique sympa par-dessus, mettez un filtre noir et blanc et vous verrez qu’effectivement, ça ne fait plus vraiment peur. Vous réalisez alors que la question que vous devez vous poser n’est pas « qu’est-ce qui me fait peur ? », mais plutôt « comment me fait-on peur ? ». Peu importe ce que l’on dit alors, seul la manière compte ! À vous de vous faire votre opinion !

3Dpop, l’impression 3D comme expression créative

On ne parle pas assez d’impression 3D à mon goût, alors je me permets de vous présenter 3Dpop, une start-up qui met l’impression 3D au service de la communication créative, en concevant des goodies originaux, en direct pendant des évènements. Pas de révolution technologique ici, mais une grande maîtrise de l’objet et des logiciels de conception pour y apporter une touche créative et artistique, raconter une histoire (du storytelling 3D tiens !) à travers des objets créés en temps réel. Une touche rafraîchissante !

ComInTech n’est pas l’évènement du siècle et s’attache à un monde un peu à part qu’est l’évènementiel, mais il faut avouer qu’il réussit à soulever des questionnements intéressants, à attirer des speakers et des participants de bon niveau, le tout dans un cadre original et très participatif. On sent une volonté sincère d’apporter un éclairage nouveau sur la façon de penser, concevoir et mettre en place les évènements de demain qui devront être eux-mêmes créateurs de valeurs et à l’écoute du public qui y assiste, à l’image de ComInTech donc !


Coming next!

Copyright © Silex ID, All rights reserved.

Tu ne nous aimes plus ? :'(
Tu peux mettre à jour tes préférences ou te désinscrire de cette liste

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Cédric

All stories by: Cédric