Newsletter Silex ID – IoT World 2018
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

 

Salut les cro-magnons !

Cette semaine, on reste à Paris pour un salon tout ce qu’il y a de plus professionnel : l’IoT World. On va y trouver tout ce qu’on aime : de la tech, de l’innovation et des start-up ! Suivons Cédric !

Durant ce salon dédié aux objets connectés, l’un des sujets phares est… l’intelligence artificielle. Pour cette fois, on ne risque pas les sempiternelles présentations de chatbot, mais plutôt de se perdre entre réseaux LoRa, puces basse consommation et device management. Il faut le dire, je ne suis pas vraiment au point en ce qui concerne l’aspect technique de la connectivité entre objets, je vais donc essayer pour vous de naviguer à vue entre les écueils de l’Internet des Objets !

C’est parti pour un tour d’horizon des grandes tendances du monde des Objets Connectés !

[TECH] L’IoT pour les nuls

On aurait pu penser qu’un salon B2B sur les objets connectés serait une exhibition de hardware où capteurs high tech et cartes graphiques sont rois, mais que nenni ! Alors certes, ces derniers étaient de la partie mais ce sont bien les services associés qui accaparaient l’attention. S’il y a bien une chose qui m’a surpris, c’est que les constructeurs d’objets connectés misent autant sur leurs SaaS que sur leurs produits ! Ce salon étant orienté business, les objets connectés se vendent par flottes et un nouveau mot à ajouter à votre dictionnaire de l’innovation apparaît : le device management ! Cela correspond à la solution mise en place pour gérer ces flottes IoT, de la sécurité jusqu’à la consommation d’énergie, en passant par l’interface avec les autres réseaux. Et pour répondre à ce besoin, les constructeurs d’objets connectés se sont transformés en opérateurs d’IoT avec software boosté à l’IA et abonnements mensuels !

[LOGISTIQUE] Le Device Management

Le device management qui est clairement le buzzword de ce salon, c’est aussi la communication entre les objets connectés et l’opérateur. Le choix entre les différentes solutions se porte sur la fréquence à laquelle l’objet connecté communique avec son opérateur : en continu ou à intervalles réguliers. Par exemple, une éolienne doit être connectée en continu à la bourse et à la météo pour détecter son seuil de rentabilité, mais cela veut dire qu’il faut assurer la consommation énergétique et la sécurité de ce flux continu de données entre le capteur et l’éolienne. La plupart des objets connectés ayant besoin de flux continu pour être pertinents dans une démarche d’automatisation, l’énergie était au cœur des débats et les solutions ne manquaient pas : puce ultra-basse consommation, rechargement grâce à l’électromagnétisme ambiant, réseaux Mesh… et l’intelligence artificielle ! 

[IA] Déporter l’IA localement

L’expansion de l’IA a remué le monde des objets connectés de fond en comble, et c’est peu dire. La détection des feux de forêt illustre parfaitement son impact : des caméras envoient des données image à un centre de contrôle où un guetteur les traite et envoie un signal aux pompiers en cas d’alerte. Au-delà de remplacer le guetteur par une IA, ce qui ne réduirait pas les flux de données, on transforme le réseau : la donnée est traitée localement, on supprime l’antenne et les capteurs communiquent directement avec les pompiers ! On passe de l’ère du Big Data à celle du Smart Data, on décentralise les réseaux qu’on centralisait il y a peu… au risque de déboussoler ses potentiels users ! Car si le Smart IoT intéresse, il y a un net décalage entre l’intention et le passage à l’acte, la faute à des coûts trop élevés, des difficultés d’adaptation, et surtout l’absence de besoins définis !



Il faut le dire, j’ai été hyper déçu : pas de trace de burger à l’horizon, juste une boulangerie Paul sur les lieux du salon. Par chance, un McDo fidèle au poste me faisait de l’oeil par la fenêtre, j’ai pu remplir ma mission avec fierté !

Les réseaux Mesh

Ce dont je vais vous parler est aux réseaux locaux ce que la blockchain est à Internet. Ce sont les réseaux maillés, réseaux Mesh de leur petit nom ! Au lieu d’avoir une infrastructure englobant les objets et une antenne qui relie un réseau à un autre, l’infrastructure est intégrée dans chaque objet. Mais alors, comment communiquent les réseaux entre eux ? On équipe un des objets d’une connexion cellulaire, et ce dernier devient le gateway du réseau. Ce genre de réseau permet d’éviter des coûts importants de déploiement et d’opérabilité : pas d’infrastructure externe, autonomie de connexion et de configuration, installation simplifiée… En plus, pour augmenter la capacité, il suffit d’augmenter le nombre de gateways !

Le calcul du ROI dans la Smart City

Le ROI (retour sur investissement) est le nerf de la guerre pour n’importe quel projet, mais encore plus dans un projet « smart ». Mais lorsque ce projet a des conséquences sociétales, ne considérer que des données économiques n’est pas vraiment pertinent puisque l’on omet nombre de paramètres lors du calcul de ce ROI. Le cas des voitures électriques personnifie à merveille ce problème : l’économie d’argent est moyenne voire nulle, on peut estimer l’impact sur la nature par l’émission des gaz à effet de serre, mais comment quantifier l’impact positif sur la santé des gens ? Ces externalités ne rentrent pas dans le calcul de ce ROI qui consiste pourtant souvent en la première pierre d’un projet « smart » …

La géolocalisation du futur

L’Award du projet innovant de l’IoT World 2018 a été décerné à une start-up toulousaine : Uwinloc. Cette jeune pousse du Bizlab d’Airbus vient de lever près d’un million d’euros pour déployer ses étiquettes de géolocalisation dans la logistique. Ce qui fait la particularité de Uwinloc c’est que ces étiquettes fonctionnent sans pile, en utilisant une puce ultrabasse consommation qui se recharge grâce aux ondes électromagnétiques ambiantes ! Des solutions semblables existaient déjà, mais subissaient des interférences en présence de métal – ce qui n’est pas menu problème en logistique. En couplant la technologie UWB existante avec d’autres techniques, Uwinloc propose une solution robuste et disruptive à souhait !

Au terme de ces deux jours, on peut dire que l’IoT World tient son rang et ne nous a pas menti : on était vraiment where connected things meet business ! S’il n’est pas vraiment accueillant si vous n’êtes pas un professionnel de l’IoT, il reste un très bon indicateur du développement de ce secteur ! Sans fioritures ni entertainment, ce salon nous a dressé pendant deux jours un tableau éclairant le présent et le futur des objets connectés. Pour résumer : des capteurs qui consomment moins d’énergie, des réseaux de plus en plus modulables, interopérables et décentralisés, et de l’IA pour optimiser les databases et le device management ! C’est tout pour cette semaine, rendez-vous vendredi prochain pour le Secret Cinema !


Coming next!

Copyright © Silex ID, All rights reserved.

Tu ne nous aimes plus ? :'(
Tu peux mettre à jour tes préférences ou te désinscrire de cette liste

 

 

 

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Cédric

All stories by: Cédric