Ils offrent du travail aux SDF !
Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail

On en parlait la semaine dernière : les villes veulent développer le Wi-Fi dans les rues pour que tout le monde puisse être connecté partout. Mais en République Tchèque, ça va plus loin ! 

« Du Wi-Fi pour la vie »

A Prague, un SDF a trouvé du travail : il continue à passer ses journées dans la rue, mais retrouve un toit le soir. Pour cela, il est une borne Wi-Fi. Mais qu’est ce que cela signifie ? Pour permettre aux habitants et aux touristes d’échanger sur les réseaux sociaux dans n’importe quel endroit de la ville, l’association Wifi4Life (comprendre « du Wi-Fi pour la vie ») a décidé d’équiper les sans-abri de la ville de routeurs Wi-Fi. De cette façon, ils gagnent 5€ et lui sont fournis vêtements, nourriture et logement.

Un travail gratifiant ?

Ces SDF travaillent ainsi 8 heures par jour, 5 jours par semaine. « S’ils prouvent qu’ils peuvent respecter des horaires, se réveiller, rester sobres, et travailler 8 heures par jour, notre projet leur fournira la valeur d’une recommandation pour leur employeur potentiel », explique le créateur, Lubos Bolececk, dans l’une de leur vidéo. Le journal Russia Today a rencontré un de ses sans-abri, enchanté d’avoir trouvé ce petit job. « Cette borne Wi-Fi n’est pas aussi lourde que des magazines ou des journaux. Mais l’avantage principal est que lorsque vous voulez revendre des revues ou des journaux il faut d’abord les acheter, alors que pour la borne Wi-Fi, il n’est pas nécessaire d’avoir de l’argent au départ ».

Un flop total ?

Cet été le projet a été posté sur le site de financement participatif Indiegogo. L’équipe n’a récolté que 7 % de la somme souhaitée, soit 388 € (au lieu de 5 500 € espérés) en deux mois. Un flop total. « Nous avons démarré en octobre avec notre propre argent. Nous voulions lever 5 500 euros mais nous n’avons pas réussi, donc tout l’argent a été redonné aux donateurs » rapporte le président de Wifi4life. Pourtant, il serait bien possible que le projet voit le jour : la ville de Prague pourrait bien les aider dès 2016.

Myriam Roche

Facebooktwittergoogle_plusredditpinterestlinkedinmail
AUTHOR

Silex ID

All stories by: Silex ID